VA SANS TABOUS

Forum de discussions sur le VAFC.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

HADZIBEGIC FARUK ; NOUVEL ENTRAINEUR DU VAFC

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

TDF


Admin
On a désormais l'identité du nouvel entraîneur de notre équipe : HADZIBEGIC Faruk.
Sa fiche ;
https://fr.wikipedia.org/wiki/Faruk_Had%C5%BEibegi%C4%87

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF


Admin
Ses débuts sont plutôt prometteurs puisque nous sommes invaincus depuis qu'il a repris les rennes de l'équipe.
Est-ce le déclic qu'il nous fallait Question

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF


Admin
Les avis sur lui sont très bons sur le site des chamois niortais.
http://chamois.pro-forum.fr/t785-va-niort-questions-d-avant-match

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF


Admin
Il a fait une interview sur FBN :

En résumé à chaud :
- Il est conscient que son équipe a des lacunes mais pointe plus un manque d'expérience qu'un manque de talent. Il évoque aussi un manque de leadership "je n'ai pas de Leader dans l'équipe, même Roudet "
- Il pointe les écarts de la nouvelle génération : "Slidja est mon seul attaquant. Il arrive en retard à tous les entraînements & paient une amende."
- Il a fait le point sur Opa : il vise plus haut, ses représentants étaient trop nombreux & sortaient de partout (agent, proches, voisins...). Depuis, la situation est apaisée : les représentants sont désormais connus, les négociations peuvent reprendre
- Il évoque la difficulté du métier d'entraîneur : on est mal protégé, on ne peut répondre aux agressions des joueurs, on est obligé de se référer à son président qui est le seul qui peut prendre des décisions (quand il en prend)
- Le vestiaire est très difficile à gérer, mais il est désormais apaisé : la volonté du club de conserver (ou non) les joueurs est connue dans le groupe.
- L2 : un championnat bizarre où tout est possible. La solution est dans les mains du club & des joueurs, avec une fin de championnat où on va rencontrer des concurrents directs. Il faut respecter tous nos adversaires.
- Content de l'initiative de samedi (déplacement offert aux supporters).
- Laval supervisé " on a toutes les informations". Equipe forte sur les fins de matchs.

Pas très rassurant sur la situation à l'intérieur du groupe...

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF


Admin
C'est son anniversaire aujourd'hui : il a 59 ans.
Alors, souhaitons-lui un joyeux anniversaire Exclamation Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF


Admin
La plus récente déclaration de Faruk :

« C’est une bonne période, surtout après le match gagné à Strasbourg. Le club était assez clair au début, il souhaitait qu’on obtienne le maintien tranquillement. Personnellement, je souhaite maintenant la montée. Je discute tous les jours avec mon groupe et c’est moi qui parle de la montée, pas mon président. Je suis quelqu’un de très ambitieux, on travaille pour la gagne et j’essaye d’inculquer cette culture. Mon équipe est très jeune, elle doit progresser mais je suis pleinement satisfait des qualités de mon groupe. Vu leur état d’esprit, je ne peux pas faire autre chose que jouer la montée avec eux. Et je sais qu’il peut faire encore mieux. »

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF


Admin
"Il n'y a pas d'autre chemin"

Faruk Hadzibegic mène sa troupe à Tours à l'occasion de cette 12ème journée de Domino's Ligue 2. Avec humilité et toujours une énorme envie de gagner...
Vous allez à Tours avec ambition, mais aussi en étant méfiants…
Il faut se faire respecter et progresser au classement, il n’y a pas d’autre chemin. Il faut respecter Tours, mais nous devons, avec nos qualités, aller chercher la victoire là-bas. Cela va être très compliqué, mais je sais que nous en sommes capables.
Vous restez exigeant, méticuleux au quotidien pour prolonger la série de victoires…
Nous devons rester exigeants, pas uniquement l’équipe, le staff et tout le monde autour aussi. Je vois la satisfaction de tout le monde en ce moment, la mienne arrivera à la fin du championnat si nous continuons comme ça. Il faut avoir de la régularité. Aujourd’hui, on l’a, mais il faut être conscient que les choses vont très vite dans les deux sens dans le football. Obtenir une troisième victoire de suite, c’est une motivation, un objectif aussi. Mais le vrai objectif, il est à la fin de la saison…
Hormis Cyrille Merville, vous disposez de tout votre groupe. Comment gérez-vous ces nouvelles possibilités qui se présentent à vous ?
C’est un plaisir, une satisfaction, mais aussi un problème parce qu’il faut choisir les meilleurs ! Aujourd’hui, je suis dans la difficulté : je peux me tromper facilement… Je ne fais pas de choix par défaut, j’espère que je ferai les bons.
Source : va-fc.com

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF


Admin
VAFC-Nîmes : Réaction de F. Hadzibegic

"Nous avons fait un bon match, mais nous n’avons pas su concrétiser nos occasions en première mi-temps. Elles auraient du nous permettre de plier la rencontre définitivement. Nous n’avons pas eu cette efficacité offensive et cela nous a coûté cher en deuxième période. A la fin, on perd ce match, avec aussi quelques erreurs défensives.

Nous avons mouillé le maillot. Je suis désolé pour le public, le club et les joueurs, mais le football peut être cruel, c’est le cas pour nous aujourd’hui. On va se relever assez rapidement et avoir de meilleurs jours. Nous allons redresser la barre, que ce soit dès le prochain match ou après."

Source : http://www.va-fc.com/fr/saison/breves/article/15171/VAFC-Nimes-Reaction-de-F-Hadzibegic.html

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF


Admin
Pas de place pour l'abattement chez Faruk Hadzibegic, l'entraîneur du VAFC reste résolument optimiste avant le déplacement à Troyes demain (20h, 14ème journée de Domino's Ligue 2)...

Restant sur deux défaites, le groupe garde-t-il l’état d’esprit qui fait sa force ?
Malgré la déception après la défaite, on a toujours gardé notre état d’esprit positif. Certes, cela ne nous fait pas plaisir de perdre, mais ce n’est pas une catastrophe, on n’abandonne pas. Nous savons que l’objectif que nous nous sommes fixé est à notre portée. Maintenant, il y aura des victoires et des défaites d’ici à la fin du championnat. Je suis satisfait de l’action globale du club, des joueurs, des supporters, de tous les gens qui sont autour de nous. Il faut valoriser ça et ne pas regarder le travail des gens par rapport au résultat d’un match. C’est sûr qu’avec un résultat positif, comme une victoire à Troyes demain, ce que l’on veut aller chercher, cela permet à tout le monde de travailler beaucoup plus facilement. Et de toute façon, quand on perd un match, le plus grand déçu, c’est moi.

Face à une équipe joueuse comme Troyes, une belle rencontre s’annonce…
C’est un bon match à jouer. Je pense que l’on sera aussi bien que face à Nîmes, en espérant avoir un peu plus de réussite. Et ce n’est pas en fermant le jeu que l’on aura la garantie de ne pas encaisser de but.

Clin d’œil de ce match, on retrouvera face-à-face deux n°10 expérimentés et talentueux, Sébastien Roudet et Benjamin Nivet…
Ce sont les deux leaders techniques de nos équipes, j’espère que le notre aura beaucoup plus de réussite (rires) !

Source : http://www.va-fc.com/fr/saison/actualite/article/15192/On-n-abandonne-pas.html

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF


Admin
Troyes-VAFC : Réaction de F. Hadzibegic

"C'est une grande déception. On a abandonné notre état d'esprit, qui était notre point fort en début de championnat. Et, tout de suite, nous sommes en difficulté. Cela se voit sur les plans sportif et comptable. On a abandonné les fondamentaux. Dommage, parce que nous ratons quelque chose exceptionnel. Il faut trouver les solutions et travailler, c'est ce que nous allons faire.
L'état d'esprit n'était pas bon, c'est ce qui explique cette première mi-temps et le premier but. Le deuxième but a été un coup dur, mais il ne faut pas être dans la réaction, il faut être dans l'action. Ça n'a pas été le cas aujourd'hui."

Source : http://www.va-fc.com/fr/saison/breves/article/15201/Troyes-VAFC-Reaction-de-F-Hadzibegic.html

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF


Admin
Les dernières déclarations de Faruk Hadzibegic à la veille du 7ème tour de Coupe de France face à l'AS Etaples (18h au Touquet)...

Comment abordez-vous ce match de Coupe de France face à l’AS Etaples ?
Les buts de ce match, c’est d’être sérieux, se qualifier, laisser une bonne image et ne pas avoir de blessés. Après trois matches perdus en championnat, ce serait un bon remède pour se remettre en confiance. On ne néglige pas la Coupe de France, malgré l’écart de niveau entre les deux équipes.

Cette rencontre peut-elle vous permettre de donner du temps de jeu à des joueurs qui en ont un peu moins ?
En tout cas, il y aura une très bonne équipe capable de poser des problèmes à notre adversaire. Ce ne sera pas une équipe bis. Quand on regarde la composition du groupe, on voit que j’emmène les joueurs que j’ai à disposition.

Vous êtes allé observer cette équipe d’Etaples, quelles sont ses forces ?
C’est une équipe formée par des amis, qui prennent du plaisir sur le terrain. Ils sont disciplinés, ont un bon état d’esprit. Je respecte ces garçons, qui partagent la passion du football. Mais je suis obligé de dire que nous devons être capables de faire la différence face à cette équipe, avec tout le respect que j’ai pour elle.

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF


Admin
Etaples-VAFC : Réaction de F. Hadzibegic :

"Notre qualification est logique et méritée. A défaut d'être brillants ou à notre niveau, nous avons été suffisamment solides et déterminés à gagner le match. C'est difficile de faire mieux dans ce genre de rencontres, d'autant plus que l'équipe adverse fait le match de sa vie. Nous aurions pu faire mieux, notamment en première mi-temps, où il y avait un peu trop de déchet technique à mon goût. Mais c'est une victoire, une qualification qui peut satisfaire nos supporters et nous. Et nous avons aussi pu donner du temps de jeu à ceux qui en manquent.

Notre priorité, c'est le prochain match de championnat à domicile face à Bourg-en-Bresse, qui sera assez important."

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF


Admin
VAFC-FBBP : Réaction de F. Hadzibegic

"Il y a un certain relâchement qui nous coûte très cher. Que le penalty soit justifié ou pas, je ne veux pas rentrer dans ce débat, nous devons nous regarder dans le miroir. Aujourd'hui, nous ne sommes pas à notre niveau, loin de là. Il faut que nous parlions entre nous, que nous assumions nos responsabilités. C'est facile de chercher les raisons ailleurs. C'est dans nos têtes. Certes, nous sommes dans une période difficile, ce que personne n'apprécie, moi le premier, mais il faut y faire face. Nous allons le faire.
On sait que l'on peut marquer des buts. Aujourd'hui, il faut que l'on sache reconstruire notre château-fort pour ne plus en encaisser. C'est à nous de le faire, à personne d'autre."

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF


Admin
Le club va-t-il devoir se séparer de Faruk si les résultats continuent d'être mauvais Question

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF


Admin
Interviiew de FH sur le site off.

Avant le déplacement à Orléans, l'une des quatre rencontres de championnat avant la trêve, le coach du VAFC souhaitait faire le point sur la situation de son équipe.

Ce n’est pas une période facile pour l’équipe, avec un point pris sur douze en jeu…
Une équipe qui ne gagne pas depuis quatre matches, on ne peut pas dire que cela fait plaisir, notamment pour le coach, qui est responsable du travail. C’est d’autant plus le cas que je suis ambitieux et à la tête d’une équipe qui l’est aussi. Dans le football, il y a parfois des périodes que l’on n’explique pas. Aujourd’hui, en Ligue 2, chaque équipe peut gagner contre n’importe quelle autre, n’importe où. Niort, que nous avons dominé au Stade du Hainaut, vient de gagner à Brest. Les écarts de points ne sont pas énormes. Nous sommes dans une période moins bonne sur le plan comptable, mais nous ne sommes pas les seuls. Je sais que nous allons nous redresser, réagir. Nous allons redevenir l’équipe du début de championnat, qui rendait fier son public. Nous sommes fiers du passé du VAFC, qui est un club historique. Il faut respecter ça. Aujourd’hui, l’objectif reste le même, malgré les trois défaites et le match nul que nous venons d’enchaîner.

Quel est cet objectif ?
Le club vient de très loin. On sait qu’il y a quasiment eu un dépôt de bilan, avant que Monsieur Borloo, son équipe et tout ceux qui ont travaillé jusqu’au Président Zdziech ne réussissent à stopper l’hémorragie. Là, nous sommes arrivés à une situation où nous pouvons aspirer au meilleur, en prolongeant la stabilité retrouvée la saison passée. Et vu la qualité du groupe, le potentiel au niveau du public et le projet du club, nous nous devons d’être ambitieux. Et je le reste. Mon objectif personnel, c’est de jouer les premiers rôles. Malgré notre série actuelle, nous n’en sommes pas loin. On va y arriver.

Cette série compliquée a coïncidé avec l’annonce d’ambitions élevées. Regrettez-vous d’avoir parlé de montée ou de haut de tableau ?
Je ne suis pas le genre de personne qui va se cacher derrière un manque de moyens ou autre chose. Je suis fier de faire partie de ce club, fier de toutes les personnes qui travaillent autour de moi. Je me dois d’être une locomotive. Je ne suis pas quelqu’un qui va se cacher et ne pas s’exposer. Ce que je dis, j’en ai la conviction. Nous avons tous les moyens pour réussir. Si on ne réussit pas, il faut que ce soit parce que l’adversaire est meilleur que nous. Tout reste à faire, nous sommes au milieu du championnat.

Le but est, bien sûr, de bien finir avant la trêve pour prendre le bon virage…
Nous allons grignoter des points partout, pas seulement vendredi ou mardi prochain. Si l’on veut se protéger, on va dire que nous avions 18 points au mois de janvier la saison dernière. Et là, il nous reste encore 4 matches à jouer. Il faut juste rester calme et bosser, ce que l’on fait d’ailleurs. Après, je sais pourquoi nous en sommes là. Nous avons un groupe de 14-16 joueurs toujours à disposition, et souvent deux ou trois blessés, ce qui nous empêche d’aller au rythme que l’on souhaite. Il nous manque de la fraîcheur physique et mentale, ce qui est tout à fait normal. Il faut que je l’accepte le temps que cela passe.

Pensez-vous que ce manque de fraîcheur et les absences sont à l’origine des problèmes défensifs actuels ? Ou est-ce plus global ?
C’est global, mais ce manque de fraîcheur physique et mentale joue aussi, c’est un élément important dans les résultats actuels. On marque et on encaisse des buts. Mais nous avons beaucoup d’occasions. Face à Bourg-en-Bresse, à 3-2, nous avons deux occasions face au gardien que nous ne concrétisons pas. Après, quand on encaisse un but, on dit que c’est la défense… Non, c’est un sport collectif, il faut que l’on soit beaucoup efficace défensivement et offensivement. C’est un problème collectif, pas individuel.

La confiance disparaît-elle du groupe ? On a l’impression que ce n’est pas le cas…
Le groupe est sage, sain et déterminé. Nous avons de l’expérience au sein de celui-ci. Ces joueurs savent que c’est une période qui arrive à toutes les équipes. Aujourd’hui, c’est nous, mais je ne pense pas que les autres soient beaucoup mieux. Enfin, il ne faut pas regarder les autres, nous devons inverser la tendance au plus vite. Nous avons les capacités pour le faire.

La série inverse est tout à fait possible…
Je me suis exprimé avec conviction, pas au hasard ou pour faire plaisir à quelqu’un. Je souhaite que tout le monde me suive, on a besoin de tout le monde. Pas seulement les joueurs et le staff, nos supporters aussi… Il faut que nous soyons très exigeants par rapport aux résultats, aux performances. Après, il faut aussi être logique dans l’analyse. Nous ne sommes pas moins bons ou meilleurs que les autres. Mais je sais que notre équipe mouille le maillot. Notre série actuelle est peut-être un mal pour un bien, dans le sens où on ne peut pas penser que l’on va y arriver facilement et que cela va durer éternellement. Il faut toujours une implication et un engagement à 100%. Et certainement, quelque part, on ne l’a pas fait et cela s’est vu tout de suite.

Pensez-vous que c’était le cas dernièrement, notamment face à Bourg-en-Bresse ?
Nous n’aurions pas du encaisser trois buts face à Bourg-en-Bresse. Cette équipe a su profiter de nos faiblesses du moment. Aujourd’hui, nous ne sommes pas au mieux, c’est clair. A nous de travailler, agir et réfléchir pour la suite. On reconnaît nos erreurs, on assume la situation. Sur les 15 journées, nous avons fait un non-match, c’était à Tours.

Votre effectif est un bon amalgame entre des joueurs expérimentés et des jeunes qui s’affirment semaine après semaine.
Je vois notre progression en permanence, mais aussi le chemin que l’on a à faire au bout de notre progression. Notre équipe a beaucoup de qualités, et aussi des défauts. Parfois, on se satisfait avec peu, c’est ça que je souhaite changer. On travaille pour la gagne, on joue pour la gagne. Il ne faut pas s’arrêter après trois ou quatre bons matches. Dans ce sens-là, il faut que je progresse avec mon équipe, qui est jeune, mais expérimentée.

Selon vous, l’aspect psychologique est-il aussi important que la technique ou le physique, en particulier en ce moment ?
Nous, nous n’avons aucun doute. On fonce. Il n’y a pas de problème, ce ne sont pas trois défaites et un nul qui vont nous faire douter. On sait que la période de progression, d’apprentissage est là. On peut travailler, discuter, mais il y a aussi le vécu sur le terrain : gérer une victoire ou une défaite, les applaudissements ou les sifflets… C’est ça que l’on doit vivre tous ensemble pour progresser. C’est ça que l’on appelle l’expérience. Nous devons avoir un vécu commun plus grand pour pouvoir aller au bout de ce que l’on vise. Et aujourd’hui, le groupe manque un peu de réussite pour aller chercher de meilleurs résultats.

On parle beaucoup de la qualité de vie du groupe, de son unité. N’est-ce pas aujourd’hui qu’il doit le prouver, en inversant la tendance ?
Exactement. Il n’y a pas de crise dans ce groupe. Avec nos moyens, dans notre situation, nous nous réfugions dans le travail pour avancer. Le groupe vit bien, même s’il vit mal le fait de ne pas gagner.

Que pouvez-vous nous dire sur l’US Orléans, que vous allez affronter vendredi ?
C’est une équipe qui s’est renforcée au niveau de l’expérience, on connaît ses qualités. Elle est dans une bonne dynamique, puisqu’elle reste sur une victoire face à Nîmes. Il y a du métier dans cette équipe. Ce sera un match compliqué mais, comme toujours, nous jouerons pour le gagner. Je ne vais pas là-bas pour faire un match nul, je veux le gagner.

Après 15 journées, quel regard avez-vous sur ce championnat de Ligue 2, qui paraît très homogène ?
C’est un championnat qui surprend beaucoup de monde par sa qualité. Ce n’est plus seulement un championnat avec des matches faciles à domicile et plus compliqués à l’extérieur. Il y a 16 équipes qui ont connu la Ligue 1, donc il y a de l’expérience et de la qualité. Dommage que les médias ne le suive pas autant qu’il le mérite. C’est un très bon championnat.

Cela va bientôt faire un an que vous êtes au VAFC, mesurez-vous le chemin parcouru ?
Je suis très satisfait du fait que mon club se développe, avance dans la réalisation du projet qui a été mis en place. Au quotidien, à chaque seconde, je vois l’engagement de tous. Pas seulement celui des joueurs, aussi celui des gens qui travaillent au club. C’est cela qui nous motive, qui nous révolte, quand les résultats ne sont pas au rendez-vous. Je suis convaincu que notre club a un superbe avenir.

Vous répétez depuis votre arrivée que le club aura réussi quand il y aura 10000 ou 15000 spectateurs au Stade du Hainaut…
Le VAFC est un club qui peut avoir 15000 personnes au stade à tous les matches. La seule condition, c’est que nous soyons bons sur le terrain. Nous n’avons pas encore atteint cet objectif-là. Notre marge de progression est importante, mais je pense que nous pouvons y arriver. A un moment donné, le public reconnaîtra que nous faisons tout pour qu’il vienne au stade. En tout cas, cela me fait plaisir de voir des supporters tous les jours au centre d’entraînement. Il y a quelque chose qui s’est créé et qui va grandir encore autour de notre équipe, de notre club. On sent ça à chaque seconde.

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum