VA SANS TABOUS

Forum de discussions sur le VAFC.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

NICOLAS PENNETEAU

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

A QUI JACOBS DEVRAIT-IL DONNER SA CHANCE ?

50% 50% [ 1 ]
0% 0% [ 0 ]
50% 50% [ 1 ]
0% 0% [ 0 ]
0% 0% [ 0 ]
Total des votes : 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 3]

16 Re: NICOLAS PENNETEAU le Mar 8 Juil - 13:29

TDF


Admin
Cela explique ses absences aux entraînements.

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

17 Re: NICOLAS PENNETEAU le Dim 13 Juil - 11:35

TDF


Admin
Dans l'article de la VDN d'aujourd'hui, ils disent que Nico a rompu son contrat à l'amiable.

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

18 Re: NICOLAS PENNETEAU le Lun 14 Juil - 17:43

TDF


Admin
Nicolas Penneteau s’entraine avec les pros
FIL D'INFOS
14 juil 2014
Sans club depuis son départ de Valenciennes en mai dernier, Nicolas Penneteau, formé au club, a reçu l’autorisation du staff technique pour s’entrainer avec le groupe professionnel.

Il a d’ailleurs pris part a la séance de ce matin.
http://www.sc-bastia.net/v4/?p=37501

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

19 Re: NICOLAS PENNETEAU le Jeu 17 Juil - 19:17

TDF


Admin
Récusé par le SCB, Penneteau s'explique
Par Propos recueillis par Jean-Paul CAPPURI, publié le jeudi 17 juillet 2014 à 10h00
Il ne sera pas le futur gardien de but du SCB, c’est aujourd’hui une certitude. Mais il a tenu à rétablir certaines vérités, en s’étonnant que les dirigeants soient passés outre le choix sportif de Claude Makelele

Il en a « gros sur la patate ». Et cela se lit dans son regard, avant même que fusent les explications qu'il a souhaité fournir à l'opinion publique, via Corse-Matin, avant de quitter la Corse. Car il est acquis aujourd'hui qu'il ne sera pas le gardien du Sporting, la saison prochaine. Ce qui est déjà, pour lui, une vraie déception. Compréhensible au demeurant.

Mais si Nicolas Penneteau est bien plus que chagriné, c'est parce que les heures qu'il vient de vivre à Bastia (il était arrivé dimanche soir) l'ont profondément meurtri, à travers des « faits et des paroles » sur lesquels il a donc voulu revenir. Pour rétablir certaines vérités après que Pierre-Marie Geronimi se soit exprimé hier dans nos colonnes.

Nico, c'est presque un « droit de réponse » que tu as sollicité…

Je vais être franc : si le SCB avait simplement décidé de ne pas m'accorder sa confiance et m'avait fait connaître sa position de façon « normale », je serais reparti sans faire la moindre déclaration. Déçu certes, mais pas en colère.

Alors que là, tu l'es vraiment…

Oui, car les supporters bastiais n'ont pas eu connaissance de la vraie chronologie des faits, concernant mon éventuel retour au club. Parce qu'elle est incomplète, la version de l'équipe dirigeante en devient erronée. Mon but n'est pas de foutre le bordel au club avec ce que je vais dire. Mais je ne peux décemment pas laisser dire n'importe quoi sur mon compte.

Quelle a donc été la genèse de l'affaire ?

Il faut déjà savoir que le président avait contacté mon agent en juin 2013, à l'époque où Micka (Landreau) ne savait pas encore s'il allait prolonger sa carrière d'une saison supplémentaire. Il m'avait demandé si je pouvais être intéressé pour éventuellement lui succéder. Puis Micka a pris la décision que l'on sait, et la discussion s'est donc, forcément, arrêtée là.

Est-ce encore lui qui t'a sollicité à la fin de la saison dernière ?

Non, cette fois c'est moi qui l'ai appelé après le 30 juin car la situation de Valenciennes venait de me rendre ma liberté. J'ai donc demandé si je pouvais m'entraîner avec le groupe bastiais. Mais cela m'a été refusé car le club n'avait pas encore recruté son gardien n°1 - il était alors sur plusieurs pistes - et ma présence pouvait donc être embarrassante. J'ai simplement pris acte de cette position et entamé une préparation en solitaire. Et c'est le lundi 7 juillet qu'un coup de fil de Claude Makelele m'a redonné espoir…

Quel a été son discours ?

Il a été très clair. Il m'a dit qu'il était prévu qu'il mette un gardien belge à l'essai quatre jours plus tard à Corte (face au GFCA) et que s'il ne faisait pas l'affaire, il me demanderait de venir à Bastia parce que je devenais, du coup, sa priorité sur le poste. Le soir même il m'a appelé pour que je vienne rapidement m'entraîner avec le groupe, car le gardien belge ne l'avait pas convaincu.

Ce n'est donc pas toi qui as demandé l'autorisation de venir t'entraîner à Bastia…

Absolument pas ! C'est le coach qui m'a demandé de venir. Je suis arrivé dimanche et Hervé Sekli m'a concocté une petite séance individuelle (il n'y avait pas d'entraînement programmé). Le lendemain matin, j'ai bossé avec le groupe.

Le soir, Claude Makekele m'a fait part de son accord de principe pour que je signe au club. Simplement voulait-il, avant de finaliser, que je prenne part à l'opposition prévue mardi soir. Une heure après la fin de la séance, il était très embarrassé pour me dire que le conseil d'administration avait opposé son veto à mon retour.

Ce qui me chagrine le plus c'est qu'il m'avait été affirmé que les choix sportifs appartenaient au coach, et à lui seul. Ce qui, visiblement, n'est pas vraiment le cas. J'en conclus que les dirigeants en place s'estiment techniquement plus compétents qu'un homme comme Claude Makelele, dont on connaît la carrière ! Ça, c'est pour le fond. Car il y a aussi la forme…

C'est-à-dire ?

Envoyer Claude Makelele me faire part d'une décision qui n'est pas la sienne - mais la leur - ne me paraît pas très élégant, voilà tout. Surtout vis-à-vis d'un joueur du cru, formé au club, et qui n'a quand même pas été ingrat envers lui, il y a neuf ans de cela…

C'est-à-dire avant que tu quittes le SCB pour Valenciennes…

Pour ceux qui l'ignoreraient (ou l'auraient oublié), j'étais libre un an plus tôt. Mais j'avais accepté de signer un nouveau contrat d'une saison pour que le club puisse percevoir une indemnité de transfert (environ 1,5 M€).

Il semble pourtant qu'une bonne partie de l'opinion publique n'était pas favorable à ton retour…

S'il s'agit de considérations strictement sportives je peux comprendre ça. D'autant qu'on lui avait fait miroiter la venue d'Ochoa puis de gardiens internationaux (un Portugais notamment). Ma dernière saison à Valenciennes a été ratée, je le sais mieux que personne. Mais j'ai cru comprendre aussi que certains m'avaient dénigré à partir de faits très anciens et totalement déformés (NDLR : l'affaire Chimbonda).

Que vas-tu faire maintenant ?

Je ne sais pas encore. Mais je voudrais, avant de quitter Bastia, remercier ceux qui m'avaient accordé leur confiance : le staff en général, Claude Makelele et Hervé Sekli en particulier. Un grand nombre de joueurs-cadres aussi, notamment les Corses.

Enfin, qu'il me soit permis de formuler un vœu concernant le Sporting : j'espère que Claude Makelele sera libre de ses choix pour recruter les joueurs dont il a encore besoin. Car je reste malgré tout un supporter du Sporting, auquel je souhaite ainsi le meilleur parcours possible.

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

20 Re: NICOLAS PENNETEAU le Jeu 7 Aoû - 15:47

TDF


Admin
Aux dernières nouvelles, Penneteau irait à Charleroi :
http://www.dhnet.be/sports/football/division1/charleroi/un-nouveau-gardien-pour-charleroi-53e362d535702004f7dcaecb

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

21 Re: NICOLAS PENNETEAU le Jeu 14 Aoû - 11:14

TDF


Admin
Interview de Penneteau sur le site du FC Charleroi :
http://www.sporting-charleroi.be/actualite-detail.php?id=2610

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

22 Re: NICOLAS PENNETEAU le Mer 10 Sep - 18:20

TDF


Admin
Penneteau a cartonné à Charleroi :
http://www.sport.be/fr/jupilerproleague/statgame.html?game=152517

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

23 Re: NICOLAS PENNETEAU le Jeu 18 Sep - 11:37

TDF


Admin
24h dans la vie de Nicolas Penneteau (VIDÉO)

Publié le 17/09/2014

À CHARLEROI, RICHARD GOTTE - PHOTOS DIDIER CRASNAULT


Réactions (3)


Envoyer par e-mail
Le journal du jour à partir de 0,79 €
Nicolas Penneteau, 33 ans, gardien de VAFC pendant huit saisons en L1, a changé d’air cet été en signant à Charleroi, en Jupiler League. Nous l’avons rencontré dans le Hainaut belge où il revit après deux années difficiles.


1 / 10
Gardien de VA pendant huit saisons, Nicolas Penneteau a changé d’air cet été en signant à Charleroi, en Jupiler League. PHOTO DIDIER CRASNAULT,





Comment vivent les sportifs dont on vous parle chaque semaine? C’est pour entrer (un peu) dans leur vie privée que nous lançons cette nouvelle rubrique. Le premier à nous avoir ouvert ses portes est Nicolas Penneteau.


7 h 15

« Je me lève relativement tôt après avoir fait un câlin à ma compagne. Sac prêt de la veille, douche, verre d’eau, petit gâteau à grignoter, pas de petit déj’, il m’attend au stade. En route pour Charleroi, il y a de la route. C’est le grand changement dans ma vie car je continue à habiter près de Valenciennes, où je suis très bien. Avec VA, j’étais à cinq minutes du Mont-Houy. »


9 H

« Après une grosse heure de route – ça dépend des travaux – arrivée au stade du Mambourg (rendez-vous à 8 h 45). On se met en tenue et petit déj’ en commun. On prend le temps, on discute de tout et de rien, on apprend à se connaître. Ensuite, petite digestion et préparation perso à l’entraînement (abdos, gainage, étirements), des habitudes prises depuis très longtemps. Il faut préparer son corps à ce qu’il va subir. »


10 H

« On prend le car pour rejoindre le centre d’entraînement à Marcinelle. Crampons à la descente. On commence par un petit jeu où on doit se claquer les oreilles quand on fait tomber le ballon, ça met l’ambiance… Le travail est souvent très intensif, plus que ces dernières saisons à Valenciennes. Après la séance, retour au stade, soins, sauna, jacuzzi, bain froid pour la récupération, entretiens… »








14 H

« Retour chez moi, près de Valenciennes. Je mange vers 14 h 30, plus tard que quand j’étais à VA à cause de la route. Je déjeune devant la chaîne Golf + car je suis fan de golf, je regarde toutes les compétitions. Repos de 30 à 45 minutes, petite sieste et vidéos de foot sur l’adversaire du week-end, pour notamment étudier les coups de pied arrêtés. »


15 H 30

« Je m’occupe de mon terrain. En ce moment, il y a beaucoup de travail avec la tonte… Sinon, je vais jouer au golf avec des copains. J’y prends beaucoup de plaisir. J’y joue depuis quatre ans, j’aime le contact avec la nature et comme je suis compétiteur, je me fixe des objectifs. Dernièrement, j’ai atteint le handicap 14. Je veux passer sous les 10.

Les jours de match, le milieu d’après-midi, c’est l’heure de la collation. Plutôt qu’une collation sucrée, en Belgique, c’est un vrai repas, avec de la viande et des pâtes. »


19 H

« Retour à la maison, douche, tenue décontractée. J’attends le retour du boulot de ma compagne. C’est souvent elle qui prépare le repas car je suis fainéant de ce côté-là. Je sais, ce n’est pas bien… »


20 H

« Pour la soirée, souvent c’est télé car nous avons besoin de nous reposer tous les deux. On aime les bons films et beaucoup les séries. Dernièrement on a adoré Pretty Little Liars (Jolies petites menteuses), avec des jeunes filles et pas mal de suspense. Là, on va attaquer Scandal. »


23 H

« Extinction des feux. Je m’endors très vite, aucune peine à trouver le sommeil. Je tombe même parfois dans le canapé. Je ne suis pas un gros dormeur, mais je suis un bon dormeur. Il est important d’avoir un bon sommeil pour être performant. »


2 H

« Quand on joue un match à l’extérieur, le retour est forcément plus tardif, entre 1 h et 2 h du matin à la maison. En Belgique, on ne prend plus l’avion, c’est trop petit, on ne voyage qu’en car. Film, Ipad, repos à bord. Jamais de mise au vert, à ma grande surprise. Ce n’est pas désagréable. »



Vacances en Corse avec les enfants

En vacances en juin, Nicolas Penneteau retourne chez lui en Corse, où il retrouve ses enfants qui vivent avec leur maman.

«Je les emmène à l’école et à l’entraînement de foot. Ils jouent tous les deux à Bastia. Maxime, 15ans, milieu, est au centre de formation, présélectionné en équipe de France. Matéo, 9ans, veut se stabiliser en défense ou dans les buts… C’est important pour moi de les voir au quotidien. À chaque vacance scolaire, ils viennent dans le Nord et adorent ça. Ils y ont plein de copains, aiment la région, les gens. Ils me suivent à l’entraînement. Le coach de Charleroi, qui privilégie l’humain, a compris que c’était important pour mon équilibre. Sinon, les vacances, c’est farniente, piscine, plage. La pêche avec mon ami François, sur son petit bateau, à la palangrotte, parfois au gros. Je revois aussi mes amis d’enfance et j’aime par-dessus tout retourner à Porto-Vecchio chez mon grand-père. Je revis mes jeunes années, on va se balader dans le maquis, on chasse à la plume merles, grives, pigeons, bécasses, etc. Ce sont des moments qui me font du bien.»

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

24 Re: NICOLAS PENNETEAU le Sam 27 Sep - 11:00

TDF


Admin
Nicolas Penneteau, une renaissance belge du côté de Charleroi

27/09/2014


Nicolas Penneteau, 33 ans, gardien de Valenciennes pendant huit saisons en Ligue 1, a changé d'air cet été en signant à Charleroi, en Jupiler League. photos didier crasnault


Parti d'un VA en crise cet été après un long bail de huit ans, le gardien de but Nicolas Penneteau, 33ans, a posé ses gants en Belgique à Charleroi. Nous sommes allés découvrir sa nouvelle vie, au sein du club carolo qu'il contribue à redresser après un d

À CHARLEROI, PAR RICHARD GOTTE

sports@lavoixdunord.fr


FOOTBALL.

Sportivement, où en est-il? Après trois défaites et un nul, le coach Felice Mazzu a tranché en choisissant Nicolas Penneteau à la place de Parfait Mandanda, frère de l'international français, titulaire depuis 2012. Bilan: trois victoires (contre Lierse, Mechelen et Zulte) et une seule défaite. Ce soir, Charleroi et Penneteau tenteront de confirmer à Genk.

L'arrivée à Charleroi? «L'accueil a été parfait, facilité par les nombreux Français(lire par ailleurs). J'ai senti la volonté de me mettre dans les meilleures dispositions.»

Pourquoi être parti? «Après VA, la relégation, il fallait que je passe à autre chose. J'avais envie de découvrir l'étranger. Bon, la Belgique, c'est très proche, mais ça reste l'étranger et c'est une expérience nouvelle. Je découvre une autre façon de fonctionner.»

Le travail, l'entraînement? «Au niveau de l'intensité physique, ce n'est pas une préretraite, loin de là. Je suis agréablement surpris.»

Le niveau du championnat belge? «C'est le niveau moyen bas de la L1 ou haut niveau de la L2. Il y a beaucoup de jeunes, dont certains très talentueux promis aux grands clubs européens. La compétition est compliquée, car tout le monde peut battre tout le monde, hormis Anderlecht, qui est au-dessus.»

L'ambiance dans les stades? «C'est très chaleureux. Ça me fait penser à Valenciennes, surtout à Charleroi où on a un kop très présent qui fait du bruit. Les stades sont relativement pleins.»

L'ambiance au club? «C'est très humain et c'est aussi ce qui m'a fait signer ici. J'ai retrouvé les valeurs qu'il y avait à VA à mon arrivée: Nungesser, les vestiaires au stade. J'ai retrouvé le plaisir...»

Des regrets pour Valenciennes? «Ça me fait mal au cœur car je suis attaché au club; huit ans, ça marque. Mais ici je revis, sportivement et surtout humainement après deux années très difficiles où nous, les anciens, nous ne retrouvions ce que nous avions connu. J'habite toujours dans le Valenciennois et je regarde les matchs dès que possible. J'espère de tout cœur que le club va se pérenniser en L2 pour remonter un jour.»

Le stade du Hainaut? «Je n'y suis pas encore retourné. Sincèrement, c'est trop dur émotionnellement. J'ai eu trop de déception. Mais je reviendrai au stade, ça, c'est sûr, je reviendrai.»
• Fermer la fenêtre




Mazzu: «Il apporte de la sérénité sur le terrain»

27/09/2014


Le coach Felice Mazzu apprécie le professionnalisme de Nicolas Penneteau.



«Enchanté. Vous êtes là pour Nicolas? Pas de souci, je suis au courant. Faites comme chez vous...» Ce matin-là, au centre d'entraînement du Sporting Charleroi à Marcinelle, Felice Mazzu, 48ans, entraîneur des Carolos depuis mai2013, nous a ouvert les portes avec le sourire et dit tout le bien qu'il pense de son nouveau gardien.

-Penneteau à Charleroi, est-ce l'histoire d'une greffe réussie?

«Complètement. Et c'est arrivé plus tôt que prévu. Fin août, après un mauvais début de saison, j'ai dû changer pas mal de choses pour donner une nouvelle âme à l'équipe. Son installation est très positive.»

-Que vous apporte-t-il?

«On a le bonheur d'avoir un gardien qui a beaucoup d'humilité et d'expérience avec 400matchs en L1. Il apporte beaucoup au vestiaire, de la communication, du métier et de la sérénité sur le terrain. Il aime discuter avec le staff de l'aspect tactique alors on parle souvent de foot. Il nous apporte beaucoup à nous aussi.»

-Comment l'avez-vous recruté?

«On a commencé à le suivre un peu plus avec les difficultés de Valenciennes. Au départ, il était impensable de faire venir un joueur de ce calibre. Et puis ça s'est finalisé et c'est tant mieux. La direction a fait l'effort. Moi, sportivement, j'étais convaincu.»

-Qu'appréciez-vous tout particulièrement chez lui?

«Son professionnalisme. Il arrive tous les jours bien avant les autres pour faire des exercices, se préparer physiquement et mentalement, comme il l'a sans doute toujours fait dans sa carrière. C'est un exemple. Et puis c'est quelqu'un chez qui le respect vient naturellement.»R. G.

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

25 Re: NICOLAS PENNETEAU le Dim 5 Oct - 10:56

TDF


Admin
Penneteau dans ses oeuvres :
http://www.rtbf.be/sport/football/belgique/jupilerproleague/detail_la-grosse-boulette-de-penneteau-qui-va-faire-le-tour-du-monde?id=8370500
lol! lol! lol!

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

26 Re: NICOLAS PENNETEAU le Jeu 30 Oct - 18:29

TDF


Admin
Notre Penneteau s'est pris 5 buts en un match :
http://www.rtbf.be/video/detail_lokeren-charleroi-5-2-le-resume?id=1967237
Sad Sad Sad

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

27 Re: NICOLAS PENNETEAU le Mer 20 Mai - 10:54

TDF


Admin
Dans une interview accordée au Parisien, Nicolas Penneteau revient sur sa mise à l’écart à Valenciennes. Victime d’une mauvaise réputation en Ligue 1, l’ancien gardien du VAFC s’est exilé en Belgique.

Ecarté à Valenciennes, il pensait rebondir à Bastia. Mais après deux jours à s’entraîner avec le club corse, on l’a renvoyé brutalement. De guerre lasse, il a fini par s’exiler dans le championnat belge, à Charleroi.
« A cause de la situation financière de Valenciennes, le club a mis fin à mon contrat alors qu’il me restait encore deux ans. Je suis d’ailleurs en litige avec lui. Il m’a fallu prospecter. Mais apparemment, en France, je suis blacklisté. En plus, j’ai fait l’objet d’un battage médiatique. Si Valenciennes perdait, c’était la faute de Penneteau ! C’était injuste. Mais quand on m’a sorti de l’équipe, on a bien vu que le problème, ce n’était pas moi. J’accepte les critiques mais certains, notamment à la télé, sont allés trop loin. »
Penneteau a failli signer ensuite au Sc Bastia où Makelele souhaitait l’embaucher. Pourtant les dirigeants ont fait barrage : « Makelele m’a expliqué qu’il n’était pas d’accord mais qu’il y avait un veto sur mon nom. Ensuite, j’ai cherché un club en L 1 même pour être doublure. Nice m’a dit non. »
Penneteau veut devenir entraîneur, il se servira certainement de ses désillusions de fin de carrière pour manager ses futurs groupes : « L’humain sera primordial. Un entraîneur doit toujours être dans l’échange avec ses joueurs. Sur le long terme, c’est ce qui fait la force des grandes équipes. »

C'est lui qui dénigre son ancien club.
Il n'a pas accepté de se faire prendre sa place de titulaire par Novaes.

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

28 Re: NICOLAS PENNETEAU le Dim 19 Juil - 13:29

TDF


Admin
Mehdi Bayat @MehdiBayat79
Nicolas Penneteau signe un nouveau contrat @SportCharleroi. 2 ans + une année en option.
12:08 - 18 Juil 2015

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

29 Re: NICOLAS PENNETEAU le Jeu 13 Aoû - 17:46

TDF


Admin
Michel Iannacone se félicite de pouvoir travailler avec deux gardiens de qualité.

Face à Bruges, Charleroi a prouvé qu’il pouvait encore être une équipe capable de ne pas encaisser (0-0), ce qui constituait sa marque de fabrique l’an dernier.

Décisif à plusieurs reprises, Nicolas Penneteau a confirmé qu’il était bien l’un des meilleurs gardiens. Pour le plus grand plaisir de Michel Iannacone, son entraîneur au Sporting. "Face à Bruges, je dirais même qu’il a peut-être livré le meilleur match depuis qu’il est à Charleroi ! Et je ne vous surprendrai pas en disant que Nico est probablement l’un des meilleurs gardiens avec lesquels j’ai pu bosser à Charleroi."

Et pourtant, lui qui entame sa septième saison au Sporting, il en a vu passer des gardiens de qualité parmi Riou, Sifakis, Coqu ou même Renard et Mandanda ! "Quand on travaille avec un gardien trentenaire comme Nico (34 ans) , il faut surtout tenter de le maintenir au niveau auquel il est. Avec l’âge, la vitesse de réaction a tendance à diminuer et il faut trouver des exercices spécifiques pour travailler cette explosivité. Je tente aussi de lui apporter mon expérience du championnat belge car, pour le reste, il connaît la musique avec près de 500 matches disputés en France !"

Après chaque match, Michel Iannacone débriefe avec son gardien sa prestation. "On regarde les images et on en parle. Je suis très content de la façon dont Nico a évolué face à Bruges. Et puis, l’analyse est facile quand un gardien ne prend pas de but puisqu’il n’y a pas d’erreur coupable à corriger… Contre des attaquants qui possèdent beaucoup de gabarit, il a été très fort dans les sorties aériennes. Dans le foot moderne, c’est très important car cela soulage vraiment une défense. Nico a énormément anticipé, ce qui prouve qu’il n’a pas joué petits bras ! Je ne pourrai évidemment qu’être satisfait s’il continue sur cette voie."

Si Michel Iannacone se frotte les mains d’avoir un gardien aussi fiable que Penneteau, il doit également faire avec la frustration de Parfait Mandanda qui ne s’accommode pas de son sort de deuxième gardien. "Je lui parle beaucoup. Parfait est un garçon facile à vivre et qui travaille énormément pour tenter de retrouver sa place de titulaire. On comprend tous que sa situation n’est pas heureuse pour lui mais le club a besoin de deux gardiens de qualité. Pour un club ambitieux, il n’est pas concevable de débuter la saison sans deux gardiens qui peuvent revendiquer le poste de titulaire. Dans cette optique, je suis forcément satisfait du matériel humain qui est mis à ma disposition…"

Dimanche, à OHL, Michel Iannacone retrouvera un certain Rudy Riou. "Un gardien complet, fiable et doté d’une très bonne mentalité. Est-ce que je tuyauterai les attaquants pour le battre plus facilement ? Cela sera difficile car il n’a pas vraiment de point faible…"

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

30 Re: NICOLAS PENNETEAU le Mer 4 Nov - 22:35

TDF


Admin
Penneteau : « Je vis au jour le jour »

Confessions exclusives du gardien carolo Depuis sa récente disgrâce sportive, le gardien français ne s’était pas encore exprimé à propos de sa nouvelle situation



Comment avez-vous vécu votre retour sur le banc ?

« Avec de l’expérience et en pensant au groupe et à l’équipe, pour lesquels je vais continuer à me donner à fond. Tout joueur est déçu de ne pas jouer mais le coach a pris sa décision et je l’ai acceptée après ses explications.»

Ce renvoi sur le banc était-il justifié ?

« Oui et non mais il y a de la concurrence à tous les postes et l’entraîneur a donc la possibilité de faire des changements comme il l’entend.»

On suppose que vous ne vous étiez jamais senti intouchable ?

« À aucun moment !»

Avez-vous avancé des circonstances atténuantes ? On pense notamment aux pétards face au Standard…

« Cela ne doit pas constituer une excuse et ça fait partie du foot… »

Vous impressionnez par vos qualités professionnelles et humaines. Votre réaction du moment est très positive avec des conseils aux joueurs comme avant le penalty d’Ostende, des prises de parole dans le vestiaire et votre soutien à Mandanda, mais est-ce naturel d’une part et si évident à vivre d’autre part ?

«J’ai toujours été comme ça, en faisant passer avant moi le groupe dans lequel je me trouve. Cela dit, je n’ai pas été habitué à être réserviste… »

Comment voyez-vous la suite de la saison pour vous ?

«Je vis au jour le jour en continuant à travailler du mieux possible. Le jour où on aura besoin de moi, je devrai être prêt !»

Pensez-vous déjà à la… Coupe puisque, sauf changement d’ici là, c’est vous qui devriez jouer ?

« Alors, là, pas du tout ! Quand la semaine de travail est finie, je ne pense qu’au match suivant… »

On suppose que vous avez relevé les deux bons matches de Mandanda ?

« Bien sûr !»

Quel bilan tirez-vous d’un an de présence au Sporting ?

«Il y a beaucoup plus de positif que de négatif. Quand je suis arrivé, l’équipe était en fond de classement et on n’imaginait pas le très beau parcours qui allait suivre.»

Pensez-vous déjà parfois à votre reconversion ? Mazzù vous dit très intéressé par les questions tactiques…

« De par mon parcours et mon expérience, je suis un peu plus proche des entraîneurs que d’autres. J’adore parler de tactique e je m’intéresse beaucoup à la gestion de groupe. Le poste d’entraîneur de gardiens m’intéresse aussi et j’ai beaucoup d’échanges à ce sujet avec Michel Iannacone. Je prends beaucoup d’infos, je me renseigne… »

Mais le temps n’est pas encore venu de penser à franchir le pas, c’est ça ?

« Exactement. Le métier d’entraîneur me plaît mais je me sens encore totalement joueur.»

Tiens, où en êtes-vous dans votre carrière de golfeur ?

«Je joue beaucoup moins qu’avant. C’est une question entre autres de temps et de fatigue.»

À quel niveau êtes-vous ?

«Je suis loin des pros… Quand on commence, on part de 54. Plus on se rapproche de 0, plus on se rapproche du niveau professionnel…
Je suis au rang 13. Ce n’est qu’un loisir… »

Que vous apporte ce sport ?

« C’est bien de faire autre chose que du foot. Le golf amène du calme. Et puis, il y a le contact avec la nature. Entendre le chant des oiseaux quand on joue, c’est beau… »

C’est mieux que les pétards !

« Oui, ça, c’est sûr… (Il rit.) »

Un mot enfin sur vos fils et le foot ? On croise parfois le petit à Marcinelle quand l’école fait relâche en France…

« C’est Mattéo. Il a onze ans et est gardien à Bastia. Son frère Maxime a 16 ans. Il joue aussi à Bastia, comme milieu offensif ou
attaquant. Depuis un an, il est repris en sélection nationale. Tous les deux vivent avec leur maman, dont je suis divorcé.»

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

31 Re: NICOLAS PENNETEAU Aujourd'hui à 11:45

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 3]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum