VA SANS TABOUS

Forum de discussions sur le VAFC.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

DAVID LE FRAPPER QUITTE LE VAFC

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 3]

1 DAVID LE FRAPPER QUITTE LE VAFC le Mer 25 Fév - 13:43

TDF


Admin
Comme on le pressentait depuis ce week-end et la défaite face à Niort (1-3), Bernard Casoni, 53 ans, ne terminera pas la saison au VAFC. Nommé cet été au milieu du plan de sauvetage, l’entraîneur a été démis de ses fonctions cet après-midi, après avoir animé sa dernière séance au Mont-Houy.



Entamées le matin, les négociations ont abouti à un accord à l’amiable pour indemniser le technicien originaire de Valbonne qui était sous contrat jusqu’en juin 2016.
C’est David Le Frapper, 43 ans, en poste depuis 2012 au centre de formation à la tête des U19, qui lui succède. Il devrait diriger sa première séance ce mercredi matin et être sur le banc vendredi soir à Clermont.
Après s’être résolu à agir à treize matchs de la fin pour sortir de l’impasse sportive, Eddy Zdziech mise sur une solution interne dictée par des impératifs financiers, mais aussi la conviction que David Le Frapper, ancien joueur de VA (1992-1995), homme de tempérament qui compte près de 500 matchs en pro en seize de carrière de joueur, a le mental et l’envie pour relever ce défi. Il possède en outre l’avantage de bien connaître les jeunes qui ont rejoint le groupe depuis le début de saison.

http://www.lavoixdunord.fr/sports/vafc-c-est-fini-pour-bernard-casoni-david-le-frapper-ia182b206n2680807



Dernière édition par TDF le Lun 28 Déc - 10:41, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

2 Re: DAVID LE FRAPPER QUITTE LE VAFC le Mer 25 Fév - 13:46

TDF


Admin
Je ne vois pas ce qu'il pourrait faire de plus que Casoni.
Enfin, on verra bien.

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

3 Re: DAVID LE FRAPPER QUITTE LE VAFC le Mer 25 Fév - 17:17

TDF


Admin
Sa photo :

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

4 Re: DAVID LE FRAPPER QUITTE LE VAFC le Jeu 26 Fév - 13:05

TDF


Admin
Foot – VAFC : David Le Frapper « n’a pas envie de voir mourir VA »
PROPOS RECUEILLIS PAR RICHARD GOTTE

Nommé mardi soir, David Le Frapper, 43 ans, a pris ses fonctions à bras-le-corps mercredi. Entraînement le matin, entretiens individuels pendant tout l’après-midi. Le nouvel entraîneur est déjà pleinement investi. « Il faut écouter et entendre les besoins des joueurs. Redonner confiance et l’envie de jouer ensemble », souligne le nouvel entraîneur de VA.

– Dans quel état d’esprit êtes-vous ?
« Dans le désir, l’envie, la passion. Et la volonté de réussir. C’est dans le plaisir qu’on accomplit les plus belles choses. Ça a toujours été mon fil conducteur. »

– Avez-vous hésité quand le président vous a proposé le poste ?
« J’ai surtout écouté. Je n’ai jamais caché que j’aimerais retourner chez les pros, là où j’ai toujours vécu. Avant, il y avait cette étape de la formation importante pour moi. J’ai hésité car c’est un dossier assez brûlant. On n’a pas envie de voir mourir VA. Le président a fortement insisté, sans me forcer. Voilà, je vais fonctionner avec mes exigences et mes convictions. L’équipe ne va pas bien, c’est sûr, sinon il n’y a pas de changement. Mais c’est une mission passionnante. »

– Justement, dans quel état est le groupe ?
« Il est perturbé. Mais si j’ai accepté, c’est aussi parce que je sais qu’il y a des joueurs capables d’être performants et qui l’ont d’ailleurs déjà été. Il y a deux trois boutons à toucher pour remettre les choses à l’endroit. C’est un groupe en manque de points et donc de repères, de confiance, d’encouragements. Il va falloir toucher au bon endroit, être patient et beaucoup travailler. »

– Quels sont vos moyens d’action dans l’urgence ?
« Je veux surtout donner des repères de jeu. Comment on s’organise. J’ai l’impression qu’il y a une demande très forte. Il faut écouter et entendre les besoins des joueurs. Redonner confiance et l’envie de jouer ensemble, parce qu’ils n’avaient peut-être plus vraiment envie de le faire. »

– Les premiers contacts ?
« J’ai passé un bel après-midi avec des garçons attentifs, attachants. Le groupe est sympa. De l’intérieur, c’est totalement opposé à l’image qu’il renvoie. Les joueurs ont envie de sauver notre club. Et pour moi, c’est hyper important. »

– Comment jouerez-vous à Clermont (vendredi) ?
« J’ai des convictions. Mais d’abord, il n’y aura pas d’états d’âme. Les meilleurs joueront et on ne perdra que si l’adversaire est plus fort. Et si on veut s’en sortir, ça passe par du jeu. Être très concentré à la récupération, mais après jouer, jouer… »

– Mercredi matin, vous avez travaillé en 4-4-2, c’est votre préférence ?
« Je veux mettre les joueurs dans le confort, les sécuriser. Le 4-4-2 c’est facile dans l’utilisation du ballon. Le truc, c’est de trouver au plus vite de la communion, à tous les niveaux. »

Casoni a des regrets
Mis à l’écart mardi après avoir été recruté cet été par Jean-Louis Borloo, Bernard Casoni, 53 ans, est un homme triste et forcément déçu de la manière dont se termine son aventure valenciennoise. Meurtri aussi. « Je voulais aller au bout de ma mission, maintenir VA et j’y serais parvenu », nous a-t-il confié mercredi.
L’entraîneur part sans rancune à l’encontre du président Eddy Zdziech, qui a selon lui pris ses responsabilités la mort dans l’âme. Il regrette surtout des manœuvres de déstabilisation contre le vestiaire de la part de personnes voulant régler leurs comptes au détriment du club. Et assure qu’« il y a encore les moyens de se battre », en espérant « de tout cœur que le club s’en sorte ».

Le nouveau staff au travail
L’histoire retiendra que le premier entraînement de David Le Frapper à la tête du groupe pro, mercredi matin au Mont-Houy, a été délocalisé sur un synthétique en raison des trombes d’eau noyant le terrain en herbe. Nommé la veille au soir à la suite de la mise à l’écart de Bernard Casoni, le nouveau coach de VA a été présenté juste avant la séance dans le vestiaire par le président Eddy Zdziech, qui a mis les joueurs devant leurs responsabilités. Mais a aussi tenu un discours positif pour remobiliser avant un premier match important demain soir à Clermont. Cette prise en main a permis de découvrir la composition du nouveau staff technique, dont ne fait plus partie Laurent Dufresne. L’adjoint de Casoni a encaissé le choc difficilement et dignement. Sous contrat jusqu’en 2018, il devrait rester au club dans une autre fonction. David Le Frapper est épaulé dans sa nouvelle mission par quatre adjoints : Frédéric Zago, le directeur du centre de formation (qui cumule les deux fonctions) ; Nicolas Rabuel et David Klein (entraîneur des gardiens), qui restent en place ; et Romain Carpentier, le préparateur physique du centre de formation.Légère à deux jours du match, la séance de travail, qui s’est déroulée sous une pluie incessante, a été marquée par une ambiance studieuse et beaucoup de prises de parole des techniciens auprès des joueurs, en groupe ou individuellement. Les exercices ont insisté sur les appels, la disponibilité, la sortie du marquage et la prise de balle en mouvement. Laquait, Néry, Da Silva, Diarra et Abriel sont restés aux soins.

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

5 Re: DAVID LE FRAPPER QUITTE LE VAFC le Mar 10 Mar - 23:52

TDF


Admin
Après 4 points sur 6 lors de nos deux derniers déplacements.
Le Frapper est-il le bon déclic Question
En ce qui me concerne, c'est à confirmer.

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

6 Re: DAVID LE FRAPPER QUITTE LE VAFC le Lun 16 Mar - 10:55

TDF


Admin
Tout auréolé des quatre points gagnés en deux matchs à l’extérieur, David Le Frapper fait ses grands débuts avec VA ce lundi soir au Hainaut. L’objectif est de retrouver des valeurs pour bousculer le leader Troyes.
Photo Didier Crasnault La Voix du Nord

Imprimer
- A +

vds@lavoixdunord.fr

PHOTO DIDIER CRASNAULT

DAVID LE FRAPPER le promet, il ne se laissera pas déborder par les émotions. Pour sa première à domicile, l’entraîneur a d’autres chats à fouetter : « Je suis très concentré sur le match et surtout sur mes joueurs. Le plus important, c’est eux », clame-t-il à l’heure de découvrir le grand frisson.

Pas de cas personnel donc, l’équipe et le club avant tout. Mais on est pourtant à peu près sûr que l’ancien joueur de VA (1991-1995) brûle avant ces retrouvailles avec le public. Un public qu’il connaît bien, même s’il a changé, s’il a évolué depuis son époque. « Il n’y a que ceux qui ont plus de 40 ans qui me connaissent peut-être... », sourit-il.

Nommé pour réussir le pari du maintien, l’enfant de Nungesser affirme qu’il n’y parviendra qu’avec l’appui populaire. « On a tous envie de retrouver ce qu’on a pu connaître. Mais aujourd’hui, la question qu’il faut se poser, c’est est-ce que le public se reconnaît dans notre équipe ? », s’interroge-t-il. Tout en glissant la réponse dans la question.

De Clermont et Orléans, Le Frapper n’a gardé que le bon : le résultat, l’état d’esprit, la solidarité, l’envie de bien faire, le respect des consignes. « La relation avec le public à la fin à Orléans a également été très prometteuse. Mais la route est encore longue et il ne faut pas s’écarter du projet », insiste-t-il.

Ce lundi soir, face au leader que le coach nordiste qualifie de « Limousine », de « ce qui se fait de mieux en L2 », VA est donc attendu avec son sac de valeurs retrouvées alors qu’il reste sur quatre défaites à domicile. Les résultats du week-end, qui lui ont tous été favorables en bas de classement, lui permettent de desserrer la pression à court terme pour se concentrer sur le meilleur moyen de contrarier le leader. « Ça ne remettra pas tout en question car tout le monde nous voit perdant. Mais on va faire notre bonhomme de chemin, ce qu’on sait faire pour l’instant, rester bien organisé, travailler ensemble, avec nos moyens du moment. On est capables de faire de très bonnes choses », assure-t-il. Avec cette précision : « Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas dans mes habitudes de partir perdant. »

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

7 Re: DAVID LE FRAPPER QUITTE LE VAFC le Ven 20 Mar - 10:36

TDF


Admin
Le coach David Le Frapper, satisfait de la performance de ses joueurs face à l'ESTAC, espère que son équipe emmagasinera encore un peu plus de confiance sur le pelouse dijonnaise.

Retour sur Troyes
La première chose qu'il fallait faire, c'était de bien récupérer. On était haut en début de match, ce qui a gêné les Troyens. On a vraiment bien débuté, c'est dommage que l'on n'ait pas pu faire durer ça plus longtemps. Mais, en face, nous avions une très grosse équipe, de niveau Ligue 1.
Cette rencontre m'a apporté la certitude que nous sommes sur la bonne voie. On a bien respecté le projet de jeu, même si on ne l'a pas fait sur la durée. Je suis pleinement satisfait de la première mi-temps. Après, je suis déçu des mauvais choix que nous avons fait dans le dernier geste, notamment sur les contre-attaques. Cela est certainement du à notre manque de fraîcheur, parce qu'il y a un engagement total. Mais, globalement, c'est un vrai bon match de notre part. Beaucoup d'équipes ne font pas ce match face à cette équipe-là.
Les gars ont fait ce qu'ils avaient à faire en étant très appliqués. On doit être capables de faire encore mieux mais, pour ça, il faut engranger du capital confiance.



Place à Dijon
On peut se baser sur ce nul obtenu face à Troyes. Ce résultat valide le travail effectué et il y a un rapport de confiance entre les joueurs et le staff. Quand on prend des points, c'est plus facile au niveau de la fraîcheur mentale. Il faut continuer à être performant dans le jeu, en commençant par être discipliné, par rapport à un bloc-équipe.  A partir de maintenant, nous n'allons jouer que des matches à enjeu. Et il faudra toujours être à 100 % dans l'investissement. A 50 %, on ne gagne pas les matches. C'est pour ça que le banc est très important. Il doit être très compétitif.

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF


Admin
Comment Le Frapper a relancé Valenciennes

Remplaçant de Casoni depuis fin février David Le Frapper, l'entraîneur du VAFC (16e de L2) n'a pas connu la défaite en quatre matches officiels et opéré des choix importants. Ce soir, son équipe affronte l'AC Ajaccio (20h00).

Ancien entraîneur des 19 ans du VAFC, David Le Frapper a poursuivi le rajeunissement du onze titulaire. Dans les buts, Paul Charruau tient sa place, Bertrand Laquait étant encore indisponible. «Au fil des matches, Paul acquiert de la sérénité, estime le Frapper. Son jeu au pied, moins frileux que lors de ses premiers matches, en est le révélateur. A Orléans (1-0, le 6 mars), il nous a fait prendre des points. C’est un jeune gardien à qui il faut laisser le temps.»

Dans l’axe de la défense, le coach a troqué son capitaine Adama Coulibaly pour recentrer Kenny Lala à la droite de Yunis Abdelhamid, ce qui a favorisé l’émancipation morale de ce dernier, nommé capitaine. «Mettre Kenny dans l’axe le responsabilise un peu plus, assure Le Frapper. On sait à tout moment à ce poste qu’on peut être puni. Kenny apporte de la vitesse, Yunis la gestion du domaine aérien, et je trouve cette association complémentaire.»
Au milieu, Lucas Tousart (suspendu ce soir) s’est imposé aux côtés d’un revenant, Pape Abdou Camara. «J’assistais à tous les matches de CFA, raconte Le Frapper. Il ne demandait qu’à jouer. Il n’a pas tout fait bien mais quand il était sur le terrain, il prenait son temps de jeu. J’ai senti qu’il était encore investi. Il m’a fait passer un message.»

Sur les côtés, enfin, Le Frapper fait confiance aux jeunes du centre qu’il connaît bien. La paire Fulgini (suspendu ce soir)-Mbenza sur le côté droit, Dompé sur la gauche. «Tous nos jeunes sont sous contrat, précise Le Frapper. Mais ça a traîné avec Jean-Luc (Dompé, en fin de contrat en juin). Est-ce qu’on peut se passer de lui? Il a envie de rester. Il a grandi chez nous. J’ai confiance en lui.»

Comme avec Antony Le Tallec, qui occupe parfois seul la pointe. «Il est très efficace et très au service du collectif, insiste le coach. C’est un super mec. Son association avec Rydell (Poepon) n’a pas très bien fonctionnée. Je le fais jouer avec un jeune qui prend la profondeur, pour une question de complémentarité.»

Trois systèmes tactiques
Depuis quatre rencontres, l’équipe nordiste, un peu plus sereine, est allée chercher sa réussite avec moins d’appréhension. Le Frapper utilise trois dispositifs: le 4-4-2 et le 4-2-3-1 à domicile, et le 4-1-4-1 pour presser haut à l’extérieur. Il mise beaucoup sur les ailiers et la capacité des joueurs extérieurs à provoquer et à centrer. «J’essaye de faire la meilleure équipe possible par rapport à ce que je veux mettre en place, explique-t-il. Je m’adapte aussi aux joueurs du moment. Pour maîtriser le ballon, il faut du nombre au milieu et un joueur par ligne qui va vite.»

Le Frapper insiste sur la notion de bloc équipe, qu'il travaille avec des retours individuels et la vidéo. «J’essaye de rendre les joueurs actifs dans leurs performances. De trouver ce qui va les faire avancer. Et le jour du match, je retiens dix minutes d’images fortes sur ce qu’on aimerait faire et ce qu’on a fait.»

Le nouvel entraîneur acquiert aussi sa légitimité en ne comptant pas ses heures. Il promeut le travail systématique avec ballon. «J’insiste beaucoup sur la rigueur, poursuit-il. Etre pro, ce n’est pas juste être bon à 20h les vendredis. Le seul moment de plaisir vient après une victoire le vendredi soir mais il est éphémère. C’est déjà dur quand on bosse en harmonie. Il faut se dire les choses. Expliquer pourquoi et comment. Les joueurs sont assez grands pour l’entendre.»

http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Comment-le-frapper-a-relance-valenciennes/548015#xtor=CS1-12

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

9 Re: DAVID LE FRAPPER QUITTE LE VAFC le Mer 29 Avr - 10:31

TDF


Admin
Valenciennes: Divorce consommé avec Dompé
http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Valenciennes-divorce-consomme-avec-dompe/554675

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

10 Re: DAVID LE FRAPPER QUITTE LE VAFC le Mer 20 Mai - 18:22

TDF


Admin
Le Valenciennes FC jouera son maintien en Ligue 2 vendredi soir au stade du Hainaut. Avant cette rencontre, long entretien avec le coach valenciennois David Le Frapper : Gazélec, implication, public et avenir au programme.

MaLigue2 : Vous recevez le Gazélec vendredi, un match capital pour le maintien de Valenciennes en Ligue 2. L’approche est-elle différente cette semaine ?

David Le Frapper : Pas du tout. On est sur les mêmes semaines de travail que les précédentes. J’essaye de dédramatiser la situation, depuis un certain temps chaque rencontre est un match de coupe. On arrive à l’ultime évènement, ça ne change pas grand chose.

Dans votre discours, vous essayez de redonner confiance au groupe malgré les scénarios de matchs difficiles récemment ?

Si on tape les poteaux et les transversales, c’est qu’on se procure des occasions. C’est un premier point positif, le second c’est qu’on n’aura pas toujours Pelé dans les buts en face. Après Sochaux, je leur ai répété que le meilleur des talents est le travail, ils le savent. Avec un peu plus de hargne, d’adresse ou de maîtrise, on fera les bons choix.

A l’inverse, on peut penser que votre adversaire vendredi n’aura pas forcément une implication totale pour ce match…

Honnêtement, je ne m’occupe pas de savoir si le Gazélec sera motivé ou pas. Ils ont fait un bon championnat, ils sont montés, ce qui m’intéresse c’est que nous fassions un match plein en essayant d’avoir peu de trous dans notre jeu et de bien gèrer les temps forts. Seule la victoire sera belle, la manière sur ce match n’est pas essentielle, il faut se maintenir en Ligue 2. A nous de montrer lors de cette finale que le parcours des 12 derniers matchs n’est pas une imposture.

vapublic
« Vendredi, le Kop sera grand » Comme la mascotte ?
Si votre équipe est impliquée à 100% ça devrait tout de même suffire…

Depuis le début, ils sont impliqués. On est au maximum de ce qu’on peut faire, on sait que quand on est à 99% on perd, comme à Châteauroux où on a connu un trou physique. Ce qui risque de faire la différence vendredi, c’est que le Hainaut sera peut-être plein. A chaque match à la maison, se rajoute un millier de supporters, les gens seront mobilisés et notre kop sera très grand comme contre Laval.

C’est formidable de remplir son stade sur un match aussi crucial. C’est aussi un de vos succès personnels d’avoir réussi à redonner envie aux gens de revenir au Hainaut ?

Quand on a commencé, les supporters étaient un peu curieux. On a enchaîné tout de suite des bonnes notes, sans toujours être récompensé. Contre Laval ils étaient 9 000, le match d’avant 7 000 ; ça veut dire qu’en 15 jours il s’est passé plein de choses. Il y avait du monde à Sochaux aussi. Mais ce n’est pas que ma réussite, c’est aussi le travail des joueurs qui paye.

Vous prenez du plaisir sur le banc de l’équipe première malgré cette première expérience peu évidente ?

J’ai pratiqué le football professionnel pendant 17 ans en tant que joueur. Depuis le début de ma carrière, j’ai toujours passé mes dîplomes et j’espérais un jour en arriver là. Ce n’était pas prévu maintenant, je poursuivais mon apprentissage à la formation. Les évènements ont fait que je me retrouve à ce poste aujourd’hui, et j’y prends énormément de plaisir. Je me plais dans ce rôle même si la situation n’est pas simple. Quand j’ai accepté, j’étais certain que l’équipe avait du potentiel et qu’elle ne donnait pas ce qu’elle pouvait donner. J’ai essayer de trouver les mots, de redonner envie aux joueurs de s’entraîner et de jouer ensemble, dans un cadre bien précis. Si on en est là aujourd’hui, c’est surtout grâce à eux.

lefrapperva
« C’est lui m’sieur ! »
En venant du centre de formation, vous connaissiez aussi les capacités de certains jeunes qu’on voit sur le terrain aujourd’hui ?

Je les connais depuis 3 ans pour certains, et s’ils ont joué c’est parce qu’ils ont le niveau. Ce n’est pas une question d’âge. C’est vrai que les jeunes ont une compréhension un peu plus élaborée parce qu’ils savent ce qu’on leur demande depuis leur formation, les meilleurs retiennent bien chaque chapitre. C’est plus facile, mais sans l’adhésion des joueurs plus mâtures, ça aurait été compliqué. Ils ont favorisé cet amalgame avec les jeunes.

On vous sent très impliqué : si on vous demande de retourner au centre de formation en fin de saison vous irez sans rechigner ou cette expérience vous donne-t-elle envie de poursuivre l’aventure ?

Forcément, ça donne envie de continuer. Parce que j’ai touché du doigt ce que j’ai toujours désiré faire un jour. Mais je ne voulais pas négliger certaines étapes, être intronisé entraîneur sans passer par les étapes fondamentales de la formation : la connaissance de l’individu, de l’homme, du joueur… Je me suis structuré pour en arriver là. Je sais que j’ai encore beaucoup de progrès à faire, j’ai très peu d’expérience, mais j’ai envie d’aller plus loin.

Le seul bémol, c’est qu’aujourd’hui je n’ai pas le diplôme. C’est un peu compliqué, mais j’ai envie de rester l’année prochaine. Il va falloir se maintenir, mon projet personnel est secondaire, le plus important c’est de sauver le club, pour les salariés et la ville.

Crédit photos : VAFC – Lo Presti

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

11 Re: DAVID LE FRAPPER QUITTE LE VAFC le Mer 20 Mai - 19:57

TDF


Admin
Le président annonce la couleur : en cas de relégation en national, le club ne se relèvera pas.
http://www.vafcpower.fr/saison/news/1387-valenciennes-contraint-au-depot-de-bilan-s-il-passe-en-national

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

12 Re: DAVID LE FRAPPER QUITTE LE VAFC le Jeu 21 Mai - 16:28

TDF


Admin
Le Frapper aimerait continuer sur le banc du VAFC :
http://maligue2.fr/coachs-le-frapper-aimerait-continuer-sur-le-banc-de-va/

Je persiste et signe. Very Happy Very Happy Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

13 Re: DAVID LE FRAPPER QUITTE LE VAFC le Sam 23 Mai - 0:02

TDF


Admin
Un grand bravo pour son travail. Very Happy
Il a réussi sa mission.

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

14 Re: DAVID LE FRAPPER QUITTE LE VAFC le Sam 23 Mai - 16:57

TDF


Admin
J'avais entendu dernièrement que le club avait une amende de 5000€ par match, oui je dis bien 5000€ parce que David Le Frapper n'avait pas les dilpômes requis pour entrainer une L2. Dans ce cas à la fin du compte je trouve la note 65000€ un peu trop salée.
S'il reste au club la saison prochaine, il passera ses diplômes.

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

15 Re: DAVID LE FRAPPER QUITTE LE VAFC le Lun 22 Juin - 17:20

TDF


Admin
Je pense que la messe est dite pour nos trois anciens - Fait chier quand même pour SAEZ

Source Mercato365

L2 / VALENCIENNES - Publié le 22/06/2015 à 15h50

Valenciennes : Le Frapper pas chaud pour Pujol
David Le Frapper, l'entraîneur de Valenciennes, n'est pas chaud à l'idée de récupérer Grégory Pujol, l'attaquant du Gazélec Ajaccio.

Alors que son retour était dans les tuyaux, Grégory Pujol (35 ans), l’attaquant du Gazélec Ajaccio, ne devrait pas retourner à Valenciennes lors du Mercato d’été. En effet, il se murmure que David Le Frapper, l’entraîneur nordiste, n’est pas chaud à l’idée de récupérer l’ancien joueur de Nantes et de Sedan. Idem concernant le latéral droit Rudy Mater (34 ans), qui a visiblement proposé ses services à son club formateur. En fin de contrat avec Caen, le milieu de terrain José Saez (33 ans) a lui été approché concrètement. Mais l’offre formulée est apparemment beaucoup trop basse (un peu plus de 2 000 euros par mois)

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

16 Re: DAVID LE FRAPPER QUITTE LE VAFC Aujourd'hui à 11:46

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 3]

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum