VA SANS TABOUS

Forum de discussions sur le VAFC.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

EDDY ZDZIECH : NOUVEAU PRESIDENT DU VAFC

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 7 sur 7]

TDF

avatar
Admin
Décès de M.Guyot : Message d'E.Zdziech

"Je suis, comme vous tous, extrêmement touché et peiné par la disparition de Michel Guyot. Homme apprécié de tous, amoureux du VAFC, Michel était un rouage essentiel de l'association du club, dont il était le vice-président et qu'il avait servi avec passion durant de longues années.

J'ai aujourd'hui, au nom du VAFC, une grande pensée pour sa famille, ses proches, et tous les membres de l'association du club autour de leur Président Jean-Claude Brienne."

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF

avatar
Admin
Message du Président Zdziech

"Les garçons ont donné leur maximum pour vous offrir la victoire hier face à Nîmes. Nous sommes tous déçus du résultat de cette rencontre à rebondissements.
Pour autant, le projet reste le même et nous devons rester soudés derrière Faruk Hadzibegic, son staff et l'ensemble de son effectif. Unis, nous ne serons que plus forts.
Comme ce fut le cas la saison dernière mais aussi cette année, une opération spéciale sera mise en place pour aller soutenir nos joueurs à Troyes. Vos ondes positives donnent de la force au groupe, sachez-le.
Les partenaires, supporters, salariés et bénévoles seront dans l'Aube vendredi, aux côtés des Rouge et Blanc. Vous pouvez d'ores et déjà vous rapprocher des représentants des sections pour plus de détails !
Allez VA !"

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF

avatar
Admin
De la VDN :

Eddy Zdziech : « les garçons vont relever la tête »

Très déçu par la défaite et le non-match à Troyes (2-0), Eddy Zdziech fait front alors que VA est rentré dans le rang (trois revers consécutifs). Le président concède un emballement mais reste persuadé que son club est sur la bonne voie.
Comment avez-vous vécu cette soirée douloureuse pour votre équipe ?

« On était parti avec beaucoup d’ambition et d’envie. Et au bout de cinq minutes, on se dit que certains ne sont pas dedans… Pourtant il y avait eu une bonne préparation. Des échanges après Nîmes. C’est difficile d’analyser un tel non-match. Certains étaient stressés… Et puis on est tombé sur une belle équipe. Il aurait fallu un très bon VA pour rivaliser. Celui d’il y a quatre ou cinq matchs, avec plus de fraîcheur, plus de respect des consignes, moins de doutes. »

Le ressort est-il cassé ?

« On est dans une mauvaise passe mais il ne faut pas paniquer. Il faut bien analyser. Certains ont un coup de moins bien. Peut-être un problème de fraîcheur. C’est là qu’on voit qu’on est juste en effectif. Je ne parle pas de fraîcheur physique. Quand on voit Nivet, à 40 ans il joue tous les matchs et tout semble facile avec lui… »
« L’ambiance reste bonne »

La fraîcheur mentale alors ?

« Le staff est au travail pour identifier les causes. Et les garçons doivent aussi faire un travail sur eux-mêmes. Nous n’étions pas à 100 % alors que pour gagner il faut être à 120 %. Pourquoi on n’y était pas, c’est ça qu’il faut identifier. Pour revenir à Nivet, il est fort surtout quand on le laisse jouer... On ne peut pas dire qu’on ait perdu les duels, on n’y est pas allé. On a refusé le combat. »

Inquiétant ?

« Un enchaînement de défaites, c’est dur, même si Nîmes est à part. Le point rassurant, c’est que l’ambiance reste bonne. On a peut-être pris la grosse tête. On s’est vu trop beau. On a joué tous les gros disaient certains. Inconsciemment certains ont pensé que ce serait plus facile. »

Avoir parlé d’accession revient comme un boomerang…

« Ça amplifie la déception, c’est vrai, notamment celle de nos supporters. Pourtant si on prend le bilan, 17 points, ce n’est pas si mal d’autant qu’avec un peu de réussite on en aurait un peu plus. Ça reste positif par rapport à nos dernières saisons et nos moyens (budget : 9,5 millions d’euros). On a affiché des ambitions... Vous savez tous les matins quand je me lève, j’ai envie de gagner, j’essaie d’être meilleur que mes concurrents, je lutte contre la sinistrose, je positive. Et ça vaut aussi pour VA. J’essaie d’encourager le Valenciennes qui gagne. »

« Je n’ai pas de recette miracle. Il faut se réfugier dans le boulot, ça évite de gamberger. Je suis derrière le staff et les joueurs »

Quels sont vos moyens d’action ?

« Je n’ai pas de recette miracle. Il faut se réfugier dans le boulot, ça évite de gamberger. Je suis derrière le staff et les joueurs. Ce n’est pas la fin du monde. Je suis sûr que les garçons vont relever la tête. On reste à fond dans le projet, le coach et le staff y sont toujours plus. Personne n’est abattu. Je suis navré pour nos supporters à qui on a fait croire des choses à court terme. Qu’ils ne nous en veuillent pas trop d’avoir visé le meilleur. Et il ne faut d’ailleurs pas trop l’oublier ce meilleur... »

Où en êtes-vous avec le projet ?

« La base, c’est la formation, le rayonnement sur notre territoire et le rayonnement du territoire, 350 clubs amateurs. Simon Raux (cadre technique du district Escaut) arrive. Son apport sera précieux. On veut aussi développer des sections féminine et futsal. Et on travaille auprès des partenaires. De plus en plus nous aident. Notre courrier posté dans 144 000 boîtes a été bien reçu. J’espère qu’on a touché au cœur, que le poster est punaisé dans quelques chambres… On espère aussi avoir la Coupe du monde féminine en 2019 à Valenciennes. Mais la page centrale reste notre équipe première. Et c’est plus facile de se développer avec des résultats. Elle doit refléter des valeurs positives, refuser la défaite. C’est que je dois faire comprendre aux joueurs. »

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF

avatar
Admin
"Merci pour les Restos du Coeur !"

"Je tiens à remercier personnellement les Red Devils ainsi que les bénévoles qui ont participé à l'opération pour les Restos du Cœur lors de la réception du Gazélec Ajaccio.

Vous avez réussi à récolter 1 332€ et des denrées alimentaires grâce à la générosité des spectateurs... De nombreux repas seront servis aux plus démunis, vous pouvez en être fiers !

Face à Brest en janvier, les bénéficiaires des Restos du Hainaut seront invités. C'est une action qui me tient particulièrement à cœur.

La campagne d'hiver reprend du côté des Restos... Ensemble, continuons à faire vivre "la petite idée" de Coluche. On compte sur vous !"

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF

avatar
Admin
Communiqué du Président Zdziech

« Je déplore et désapprouve totalement les propos tenus dans La Voix du Nord de ce jour à l’encontre de l’Association VAFC et de son Président Jean-Claude Brienne.

La SASP et l’Association travaillent conjointement pour permettre au VAFC de se structurer et de rayonner sur l'ensemble du territoire du Hainaut.

Le débat d’idées doit exister mais il doit avoir lieu autour d’une table, dans le respect de chacun et dans l’intérêt du VAFC. »

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF

avatar
Admin
Message du Président Zdziech

"Vous étiez près de 1 500 à vous rendre hier à Bollaert pour revivre les mêmes émotions que la saison dernière à pareille époque.

L'équipe s'est malheureusement inclinée face au voisin lensois, mais vous avez porté haut les couleurs du VAFC !

Au lendemain de ce résultat décevant, le sentiment qui m'anime est la fierté de vous savoir aussi fidèles à votre club de toujours.

L'ensemble du club vous en est reconnaissant et compte sur vous pour la réception de Strasbourg, lundi prochain.

Allez VA !"

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF

avatar
Admin
Message du président sur le site officiel :

"À nos supporters,

J'ai entendu votre message et sachez que je suis, comme vous tous, conscient de la situation. Je suis néanmoins persuadé que le soutien de tous sera un atout précieux pour renouer avec la victoire ! On gagne ensemble, on perd ensemble ! Comme nous l'avons toujours fait...

À lundi pour encourager Sebastien Roudet et toute l'équipe de Faruk Hadzibegic !"

Source : http://www.va-fc.com/fr/saison/breves/article/15700/Message-du-President-Zdziech.html

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF

avatar
Admin
Eddy Zdziech, président très contesté en interne, affirme qu'il parviendra à redresser financièrement Valenciennes, qu'il dirige depuis le 29 août 2014.
Joël Domenighetti Joël Domenighetti
http://www.lequipe.fr/Football/Article/Eddy-zdziech-j-irai-jusqu-au-bout/788036

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF

avatar
Admin
TDF a écrit:Eddy Zdziech, président très contesté en interne, affirme qu'il parviendra à redresser financièrement Valenciennes, qu'il dirige depuis le 29 août 2014.
Joël Domenighetti Joël Domenighetti
http://www.lequipe.fr/Football/Article/Eddy-zdziech-j-irai-jusqu-au-bout/788036

Voici l'article :

E.Zdziech: « J’irai jusqu’au bout »

EDDY ZDZIECH, président contesté en interne, affirme qu’il parviendra à redresser financièrement le VAFC qu’il dirige depuis le 29 août 2014.

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL PERMANENT
JOËL DOMENIGHETTI

VALENCIENNES._ Valenciennes est sous tensions. Quinzième de L2, à cinq points du premier barragiste, Auxerre, défaite 0-4 face à Tours le 17 mars, l’équipe première inquiète. Mais la présidence d’Eddy Zdziech, directif et paternaliste, suscite également de nombreuses oppositions internes. L’actionnaire majoritaire du club nordiste (68% de la holding qui détient 71% du club) dit recevoir des coups de fil anonymes la nuit. Il tient cependant fermement son cap. Et s’en explique, point par point, au cours d’un long entretien qu’il nous accordés ce 22 mars. Convaincu qu’il réussira à redresser financièrement le VAFC sous processus de conciliation jusqu’en juin 2018.

« Comment appréhendez-vous vos huit dernières rencontres ?
J’ose dire qu’en dehors de ces huit derniers matches, tout le reste est presque secondaire. C’est normal que le public ne soit pas content. Pour autant, il l’était une semaine quelques jours plus tôt quand nous avons battu Strasbourg (2-1 le 6 mars). On a un effectif capable du meilleur comme du pire mais qui n’est pas constant. On souffre de profondeur de banc, ce qui ne permet pas de faire souffler quelques-uns, de palier des blessés ou de faire jouer la concurrence. Si notre masse salariale n’avait pas été encadrée (2,2 M€), nous aurions ces trois ou quatre joueurs qui nous manquent.

Votre équipe est-elle devenue prévisible avec son 4-4-2 en losange ?
On aimerait avoir deux Roudet (Sébastien) au plus haut niveau. A bientôt trente-six ans, il fait une saison remarquable. La philosophie de jeu appartient aux techniciens. Je ne peux qu’approuver ce style joueur. C’est notre volonté de le diffuser dans toutes les catégories du club. On travaille sur cette politique de formation, en recrutant des profils qui peuvent s’y adapter.

Mais vous venez de vous séparer de votre directeur du centre de formation, Frédéric Zago…
C’est une séparation à l’amiable. Il dirigeait le centre depuis six ans. Je ne voyais pas chez lui cette capacité à s’inscrire dans notre nouveau projet. Il a renoncé à sa dernière année de contrat et nous quittera le 15 mai.

Vous n’avez plus non plus de cellule de recrutement.
Effectivement, nous avons une déficience au niveau du recrutement. Mais nous ne sommes pas pour le moment en capacité (financière) de recruter la terre entière. J’ai d’autres projets d’extension du centre d’entraînement (dôme, restaurant, hôtel) qui prendront forme quand nous irons mieux.

Vos résultats sont moins bons depuis l’absence de Nuno Da Costa (blessé depuis janvier). Avez-vous perdu le joueur et l’argent de son transfert ?
Il est entré en conflit avec le club en refusant de se rendre en stage au Touquet (Pas-de-Calais) le 3 janvier. Il est évident que le club serait mieux armé avec que sans lui. Mais il appartient toujours à l’effectif (son contrat prend fin en juin 2019 pour un salaire de 6000 euros mensuels). D’autres jeunes, par le passé, sont partis sans problème. Je l’ai prouvé avec Tousart (Lyon), Mbenza (Standard de Liège), Upamecano (RB Leipzig). Je n’étais pas non plus vendeur. Les clubs acheteurs avaient fait un effort. Il fallait négocier calmement et sans colère. Le club ne devait pas être mis devant le fait accompli.

Da Costa avait signé trois saisons en échange de la promesse de pouvoir partir si une offre décente parvenait au VAFC…
Nous n’avons jamais eu d’offre à 2 M€ (il en réclamait 3). Il y avait deux clubs français (Angers et Reims). Ca ne montait pas à 1,5 M€ tout de suite. On était loin de ce que je souhaitais pour le VAFC. J’étais prêt à discuter mais pas à aller à ce point au clash.

Avez-vous dit au joueur, ‘’c’est moi qui décide (…), je peux te payer deux ans à ne rien faire et briser ta carrière.’’ ?
Je lui ai effectivement rappelé qu’il était sous contrat jusqu’en 2019.
Mais je ne suis pas le genre de bonhomme à tenir ces propos. C’est mal me connaître.

Les autres jeunes ne vont plus vouloir prolonger au VAFC…
Peut-être, mais ma relation avec les joueurs du club est très saine (ce que plusieurs d’entre eux nous ont confirmé). Ils savent que je fais tout pour qu’ils soient dans les meilleures conditions. Mais pas question de manquer de respect au club. Une grande majorité n’approuvait pas l’attitude de Nuno.

Pourquoi avez-vous accordé en juillet 2015, avec votre société TSR, un CDD à votre avant-centre pour 934 € nets mensuels?
Il est arrivé sans ressources. Nous étions dans l’incapacité de signer de nouveaux contrats (DNCG). Je n’ai rien à cacher. Il était sous contrat amateur. On a fait une bonne action pour l’aider.

Rembourserez-vous vos créanciers d’ici la fin de la conciliation en juin 2018 ?
Elle ne sera pas prorogée. En juin, nous aurons remboursé à l’euro près toutes les dettes de nos fournisseurs que je n’avais pas moi-même contractées et qui étaient impayées depuis des années. En 2017-18, il ne restera plus que des dettes fiscales et sociales.

Quel sera votre budget cette saison ?
Entre 9,5 et 10 M€ hors cession de joueurs. Nous parviendrons, je l’espère, à équilibrer, avant cession. Mais on aura besoin de valoriser (vendre) certains joueurs. Avez-vous remarqué que nous présentions le meilleur bilan de L2 pour 2015-16? Si la masse salariale est encadrée, c’est parce que la DNCG tient compte de nos dettes. J’ai procédé à des augmentations de capital comme il était stipulé dans les processus de conciliation, y compris avant fin décembre 2016. Même au-delà puisque nous avons fait 35% en augmentation de capital et le reste, 65%, en comptes courant bloqués.

Ce sont des avances qui devront un jour être remboursées…
Elles le sont sur des comptes courant bloqués. La DNCG a considéré qu’il s’agissait d’augmentation de nos fonds propres. Tout dépendra de la volonté des actionnaires qui ont donné cet argent. Par ailleurs, les subventions de l’agglomération et de la ville ont été votées. Celle de l’agglomération a été exécutée en totalité. Celle de la ville devrait nous parvenir sous quelques semaines.

Pourquoi le tribunal de commerce a-t-il annulé votre Assemblée Générale fin 2016 ?
Je ne m’exprime pas (une convocation d’un actionnaire aurait été transmise à une mauvaise adresse et des documents n’auraient pas été donnés à temps aux actionnaires minoritaires). Une procédure en cours (délibéré le 31 mars).

L’A.G. qui a suivi le 28 février a été houleuse. L’ex-commissaire aux comptes a relevé ‘’des inexactitudes concernant vos conventions réglementées.’’ Votre société (TSR) figure sur le maillot et les panneaux publicitaires mais le VAFC ne touche pas le moindre argent…
Je ne vais pas non plus commenter. Il y a le secret du compte rendu d’A.G. Le commissaire aux comptes n’a pas considéré que les comptes du club étaient en danger. Je peux comprendre que certains actionnaires à l’origine de nos difficultés mettent un frein à nos actions. Ils souhaitent peut-être que la direction actuelle échoue. Mais je ne suis pas vendeur même si je suis sollicité chaque mois. Et j’irai jusqu’au bout pour sauver ce club. Après on verra.

Plusieurs de vos salariés évoquent une très mauvaise ambiance en interne. Vous seriez rigide sur vos certitudes venues du monde amateur et grand amateur de courriers recommandés...
Je peux comprend ces retours négatifs. Le club doit avancer et organiser sa mutation. J’aimerais qu’il y ait plus de polyvalence. Il y a des salariés, minoritaires, qui trainent les pieds. Mais si certains n’avaient pas aidé volontairement et généreusement, nous n’aurions pas ouvert en centre-ville une boutique du club cet après-midi (mercredi). J’ai une manière de diriger qui est assez familiale. La conciliation nous a demandé de constituer une nouvelle gouvernance avec un directoire (ou lui et son fils siègent) et un conseil de surveillance (composé de six membres de sa famille sur dix). Ce dernier est le reflet exact de l’actionnariat majoritaire. Ce sont des actionnaires avant tout. Au club, Mme Olivia Perrin (directrice générale de la holding) est arrivée pour aider. Pas pour casser les uns et les autres. Il est vrai qu’il est normal d’arriver à l’heure et de rendre compte de son activité au quotidien.

Votre actionnaire minoritaire, Franck Jaoui, impose-t-il que ses deux fils jouent en équipe réserve (DH) ?
Comme chez les pros, l’entraîneur est seul maître à bord. L’éthique est respectée. Si c’était le cas, ses deux fils joueraient régulièrement. Or, ce n’est pas le cas. Ils ont une licence amateur et ne sont ni logés ni nourris par le club. Franck donne de son temps et est très utile pour le club.»

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF

avatar
Admin
27.03.2017 Laurent Dejaegher a décidé, fin février, de mettre fin à sa mission au sein du club. Il était responsable du recrutement au niveau du centre de formation. C'est lui même qui a déniché Upamecano, Tousart, Isimat-Mirin...sur le marché ! « Je suis parti de Valenciennes fin février après 8 saisons (après 6 saisons au LOSC aux côtés de Claude Puel, ndlr) », nous a-t-il expliqué. Agé de 46 ans, Dejaegher est notamment celui qui a déniché Dayot Upamecano (parti au Red Bull Salzbourg), mais aussi de nombreux joueurs phares du club, ou qui ont rapporté un joli pactole à la vente (Tousart, N’Guette, Mbenza, Isimat-Mirin). « Je suis à la recherche d’un nouveau projet dans un club, de préférence en France. J’ai des contacts avec quelques clubs français, je cherche surtout un vrai projet cohérent ».

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 7 sur 7]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum