VA SANS TABOUS

Forum de discussions sur le VAFC.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

EDDY ZDZIECH : NOUVEAU PRESIDENT DU VAFC

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 7]

TDF


Admin
Le nouveau président du VAFC sera nommé demain lors d'une réunion du conseil d'administration du club.

Legrand vers un retour : Jean-Raymond Legrand pourrait revenir au VAFC. L'ancien patron du club du Hainaut est pressenti pour occuper un poste de président d'honneur si le nouveau président du club, qui doit être choisi ce vendredi matin lors d'un conseil d'administration, le désignait. Jean-Louis Borloo, qui a sauvé le club de la faillite, doit en effet se faire racheter ses parts. Plus d'informations à lire ce vendredi dans L'Equipe.



Dernière édition par TDF le Ven 29 Aoû - 17:46, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF


Admin
Selon une rumeur, ce serait Eddy Zdziech.

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF


Admin

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF


Admin
Communiqué
Club | Vendredi 29 août 2014 - 17:30

La société Diables Rouges Holding, ayant pour actionnaires GDE, TSR, ZDF, Valend'un, Jean-Raymond Legrand et Jean-Louis Borloo, a désigné ce jour Hugues Moutouh (Directeur Général Délégué de GDE) en qualité de Président et a repris une large majorité des titres du VAFC.
Le VAFC a par ailleurs réuni son Conseil d'Administration et a nommé à l'unanimité Eddy Zdziech Président à compter de ce jour en remplacement de Jean-Louis Borloo, conformément au schéma prévu lorsque la Cour d'Appel a bien voulu revenir sur la cessation de paiements et lors de l'audition devant la DNCG. La période transitoire s'achevant ce jour.
Eddy Zdziech, industriel du Valenciennois et passionné du Club, entend assurer une présidence très active et fédérer toutes les forces vives qui se sont manifestées et engagées pour le Club et mettre celui-ci dans les meilleures dispositions sportives possible.
Hugues Moutouh, qui présidera la holding, a notamment été Préfet de la Creuse et directeur de cabinet du Ministre des Sports Bernard Laporte.

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF


Admin
Le voici :

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF


Admin
[VALENCIENNES]
Eddy Zdziech, nouveau patron d'un VAFC à la sauce industrielle

31/08/2014


Pour Eddy Zdziech, «on est vingt et il y a trois tickets pour la L1».


Un industriel succède à un autre. Après Jean-Raymond Legrand, c'est de nouveau un entrepreneur local, Eddy Zdziech, 58 ans, qui est à la tête du VAFC depuis samedi. Le nouveau président du club aborde son nouveau challenge comme il le fait au quotidien dans son entreprise, «avec simplicité, humilité et travail».

PAR PHILIPPE GUILBAUD

valenciennes@lavoixdunord.fr

PHOTO «LA VOIX»

Les deux mains dans le béton, le téléphone sonne encore. En quelques heures, Eddy Zdziech a déjà pu mesurer l'impact de sa nouvelle fonction. Président d'un club de foot professionnel, c'est un challenge d'abord chronophage. Mais pour le nouveau patron du VAFC, ça ne semble pas être une contrariété. «Les journées font déjà 13-14 h. Eh bien, on finira plus tard. Et on s'y mettra les samedis et les dimanches.» Ça a donc commencé dès ce week-end. S'il ne pense pas être un président à temps plein, il confie volontiers y penser sept jours sur sept. «On va être en perpétuelle réflexion, sur les objectifs, sur la façon d'anticiper. Et je vais m'appuyer sur mes excellents collaborateurs. Je ne vais pas entraîner, ni compter, ni former. Mais le VAFC a besoin d'une gouvernance.»

À ce poste, il a montré son savoir-faire. Reste à le transposer dans le monde du foot. «Soit on arrive à fédérer autour de soi, soit on n'y arrive pas. Jusque-là, on y est parvenu et il n'y a aucune raison que ça ne continue pas dans le foot.» À la tête de ZDF, une holding née du rachat en 2001 d'une petite entreprise valenciennoise en difficulté, il a prouvé sa capacité à relever les challenges. «Chef d'entreprise autodidacte, il faut apprendre vite. Il y a des échéances tous les mois.» Sa petite entreprise est passée de 8 à 260 salariés. Diplômé d'un DUT Génie Mécanique, il a d'abord travaillé chez Vallourec en mécanique générale avant d'être directeur dans une société commerciale de produits de matériel de soudage. «En 2000, j'avais fait le tour et je voulais être à mon compte.» C'est là qu'il a arrêté la présidence du club de foot de Raismes, où il a longtemps joué et entraîné.

Retour aujourd'hui dans le milieu où la passion s'était enflammée dès l'âge de 10 ans, quand on lui avait remis le manuel du petit footballeur préfacé par Kopa. «Le foot à Valenciennes est très important. Et on a entendu l'appel au secours de Jean-Raymond Legrand. Tout le monde s'est retourné, et on s'est dit avec mon fils (Cédric, 36ans),on y va. Il faut relever le défi. Et aujourd'hui, on sait qu'il y a des gens motivés derrière nous.»

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF


Admin
Eddy Zdziech, nouveau président du VAFC : «Une immense fierté»
PUBLIÉ LE 01/09/2014
PAR RICHARD GOTTE

Élu président vendredi midi juste avant la victoire à Auxerre (1-2), l’industriel valenciennois Eddy Zdziech, 58 ans, ancien joueur amateur, entraîneur et président d’un petit club à Raismes, ville dont il est natif, a vécu une première riche en émotions. Il raconte sa soirée et confie ses projets pour VA.

– Eddy Zdziech, peut-on parler de première parfaite ?
« On peut le dire, oui ! La victoire fait du bien. Et surtout ça faisait longtemps que je n’avais pas vu une équipe de VA se battre autant sur un terrain. Les garçons ont arraché cette victoire. Ils se sont battus jusqu’au bout. Comme le coach, qui s’est battu sur son banc et était encore en transe un quart d’heure après. C’était très beau à voir. »

– Plus que la victoire, ce sont donc ces valeurs que vous retenez ?
« Mais oui parce qu’elles sont très importantes. Ces valeurs, ce sont celles du Valenciennois. Moi je suis d’ici, du Valenciennois, natif de Raismes. Et ici nous ne sommes pas nés avec des fauteuils dorés… Dans ce match, les garçons ont su défendre ces valeurs. Et je pense que les gens ont dû apprécier. »

– Vous parlez de l’attitude de Bernard Casoni. Selon vous, il s’est déjà fondu dans le paysage local ?
« Moi je connaissais Bernard par son passé de grand joueur mais aussi d’entraîneur, sur ce plan-là je ne suis pas surpris. Mais je ne l’avais pas rencontré jusque-là. On a fait connaissance vendredi avant sa causerie. En un quart d’heure, j’ai eu un discours simple, clair, sain. Ça me plaît bien. »

Valenciennes, région courageuse
– Comment avez-vous accédé à cette présidence ?
« J’ai rencontré Jean-Raymond Legrand en avril et entendu ses appels au secours. De là s’est engagée une réflexion. Nous sommes des industriels du Valenciennois, une région très courageuse, qui a besoin de moteurs, qu’ils soient industriels, culturels ou sportifs. Dans ce contexte, le foot est très important. Valenciennes a besoin d’un club de haut niveau. Donc, il fallait absolument faire quelque chose. Il y a eu plusieurs tours de table, c’était compliqué. Puis Jean-Louis Borloo, malgré ses problèmes de santé, est venu pour fédérer et lancer un sauvetage. C’était temporaire, il l’avait dit dès le départ. Il voulait vite passer le flambeau et a étudié plusieurs solutions. »

– Et c’est vous qui avez été choisi…
« Nous, je dis nous car c’est une affaire familiale et mon fils Cédric (36 ans) s’occupera un peu de VA, nous avons eu l’immense fierté de voir que Jean-Louis Borloo a cru en nous pour sa succession. Nous ne devons pas le décevoir et ne devons d’ailleurs décevoir personne, surtout dans les prochaines semaines. Il faut prendre conscience qu’au club, le personnel souffre depuis quatre mois, en silence et en travaillant. Notre mission est de remettre le club sur de bons rails, de mettre tout le monde dans les meilleures conditions pour travailler avec les moyens qui seront les nôtres. Ces moyens, on ne peut pas toujours tirer dessus… Mais on va quand même essayer d’augmenter les recettes. »

« Mettre Casoni dans les meilleures conditions »
– Sur le plan sportif, comment voyez-vous les choses ?
« Notre objectif est de mettre Bernard Casoni dans les meilleures conditions, de bien l’entourer et de lui apporter ce dont il a besoin. C’est un grand pro. Il a accepté un challenge difficile en partant d’une page presque blanche. Le premier entraînement que je suis allé voir en juillet, il y avait treize joueurs, ça ne fait pas beaucoup… »

– Et vous, votre challenge ?
« Le nôtre, nous le démarrons dès lundi. Nous ne partons pas d’une page blanche. Car du travail a été fait avant par Jean-Louis Borloo, Jean-Raymond (Legrand) mon prédécesseur et tous les autres. Tous les anciens présidents sont de fait présidents d’honneur, c’est important. La plus grosse part du travail qui va nous mobiliser dès le départ, c’est bien sûr la situation financière. Il faut des sous ! Il va falloir qu’on en fasse rentrer un maximum et qu’on assure la stabilité financière, c’est la base. »

– Quelles seront vos premières décisions ?
« On va voir pour le mercato (lire par ailleurs) mais pour le reste aucune décision ne sera prise dès lundi. On va de nouveau analyser la situation, le travail qui a été fait par le service administratif. On va prendre les dossiers les uns après les autres, avec beaucoup de sagesse, de réflexion, pas d’empressement. Mais de la rapidité quand même car les jours passent vite et une saison ça va vite. »

– Est-ce un rêve qui se réalise pour vous d’être là aujourd’hui ?
« Pas forcément. Quand on est créateur d’entreprise, on veut tout faire. Bon le foot, nous sommes attirés par ça dans la famille. Quand vous êtes footeux, vous lisez La Voix du Nord tous les matins avant d’aller bosser… Ce n’est pas un rêve mais en fait on rêve tous les jours, dans nos entreprises en gérant, en prenant des risques, en anticipant les problèmes. Là, ce n’est pas différent. Il y a de la pression mais pas plus qu’ailleurs. Nous voulons gérer en bon père de famille, avons envie de prendre du plaisir et surtout d’en donner. »

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF


Admin

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF


Admin
Ce 26 septembre le Conseil d'administration du #vafc n'a pas pu avoir lieu faute de participants suffisants.
Tweet de notre ami Domenighetti.

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF


Admin
L'Equipe du 31 Octobre 2014.

VALENCIENNES : ZDZIECH OFFICIELLEMENT PRESIDENT
A l'issue d'une assemblée générale tendue hier, Eddy Zdziech (58 ans) est devenu président du VAFC. En raison du blocage de certains actionnaires minoritaires, notamment Jean-Raymond Legrand (26 % via VA Développement qu'il posséde à 51%), qui réclamaient une revalorisation importante de leurs actions en cas de revente ou d'augmentation du capital, l'affaire a failli mal tourner. Zdziech a mis sa démission dans la balance. Mais l'entrepreneur local, qui pèse environ 40% du capital de la SASP, sera bien le patron. Un montant de rachat des parts minoritaires a même été pré-fixé en cas de nouvel entrant au capital. - J.D.

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF


Admin
Borloo quitte le capital de Valenciennes
Jean-Louis Borloo, 63 ans, ex-président du club (1986-91), qui avait contribué cet été au sauvetage du VAFC, menacé de dépôt de bilan au tribunal de commerce, a quitté la holding Diables Rouges, qui détient le club nordiste et n’est plus administrateur. Eddy Zdziech, entrepreneur local de 58 ans, avait déjà racheté la moitié de son apport en capital le 29 août dernier, soit 250 000 euros.
À l’issue de l’Assemblée Générale tendue qui s’est tenue jeudi jusque 22 heures, le nouveau patron a repris la totalité de l’investissement de Borloo, soit 250 000 autres euros. Il y a ajouté la participation de SEOS, soit 150 000 euros, s’engageant également à injecter 300 000 € en janvier, ce qu’avait prévu de faire l’administrateur Sandona. Au total, début 2015, Eddy Zdziech aura apporté plus d’un million d’euros, marge maximum qu’il s’était imposée.

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF


Admin
Le président du VAFC en colère : « On se trompe encore de combat contre les intérêts du club »
PUBLIÉ LE 03/11/2014
RICHARD GOTTE et DIDIER CRASNAULT

Eddy Zdziech, 58 ans, détient désormais 69 % de la holding Diables Rouges contrôlant elle-même 71 % de la SASP. Le nouvel homme fort de VA appelle à l’union de tous alors que la semaine dernière a été marquée par un conseil d’administration tendu sur la question de l’augmentation de capital.


LA GOUVERNANCE

– Comment expliquer cette augmentation de capital dans la douleur jeudi la semaine dernière ?
« L’augmentation de capital (de 1,766 à 2,85 M€) était une condition posée par la Cour d’appel de Douai cet été au moment du sauvetage. Tout le monde était donc d’accord. Sauf que certains ne l’étaient plus à la dernière minute, contre tout ce qui avait été décidé autour de Jean-Louis Borloo, dont j’ai racheté les parts. C’est insupportable. Je ne comprends pas qu’on se trompe encore de combat contre les intérêts du club. J’ai donc mis ma démission en jeu. »

– Comment êtes-vous parvenus à un accord ?
« Chacun est revenu à la raison après une nouvelle négociation (garantissant une valeur minimum de l’action). C’est heureux car j’étais à cinq minutes de partir. J’ai récupéré un club avec des dettes, plus aucun sourire, une âme qui vacille. J’ai accepté la mission pour le maintenir parmi l’élite, pour les supporters et la ville. C’est compliqué mais je n’ai surtout pas besoin de ceux qui se battent contre les intérêts du club. »

– L’ambiance est donc si tendue ?
« Le club est reparti de zéro et la situation financière est encore très compliquée. Alors bien sûr l’ambiance s’en ressent. Depuis six mois, les salariés sont dans l’inconnu. Il faut leur rendre hommage car ils ont un comportement formidable. En tout cas, moi je n’ai aucun compte à régler avec personne. Je veux être un serviteur du club et améliorer les choses. »

LES CHANTIERS

– Quels sont vos priorités ?
« La priorité est d’abord sportive. Il faut se maintenir et j’ai confiance en notre effectif même si on ne sera pas champion du monde cette année. Ensuite il faut améliorer la situation financière en réduisant nos coût de fonctionnement. Chacun y travaille déjà dans sa partie. On doit faire tout ce qui est nécessaire pour préserver les intérêts du club en sachant que le budget a été divisé par deux.
Côté recettes, les partenaires publics ont fait les efforts. Mais le privé a énormément souffert. On doit revoir toute notre politique commerciale, montrer une autre attention. Et retourner sur le terrain pour attirer de nouveaux partenaires. Il faut changer nos habitudes et être beaucoup plus performant dans ce domaine. Dès à présent, des salariés vont avoir des compétences élargies pour constituer une vraie force de vente. »

– Comment comptez-vous améliorer l’image du club ?
« Quand je me promène, je vois trop peu de maillots de VA... Le club ne remplit pas sa mission. Il est grand temps de retourner voir les 300 clubs amateurs de l’arrondissement qui sont très attachés au club phare mais n’ont pas toujours eu assez de considération. Il ne faut pas perdre de vue que tous les pros sont passés par les clubs amateurs. C’est ma sensibilité, tout doit partir du monde amateur, sinon ça n’a pas de sens. Ce sont les valeurs du club.
Je veux qu’on revienne à l’humilité, la simplicité et la convivialité. C’est notre histoire. À ce sujet, je n’avais pas compris lors de la fête du centenaire (en 2013) pourquoi nos anciens joueurs avaient été parqués sur le côté alors qu’ils devaient selon moi être au milieu du terrain. L’histoire ça me parle. On va recréer des liens avec les anciens. »

LE SPORTIF

– Votre entente avec Bernard Casoni ?
« Elle est excellente. Bernard vient du Sud mais sa mentalité colle bien avec la région. Il est simple, ouvert, c’est un très bon coach et une chance pour nous. Après, je fonctionne sans ingérence. Je découvre la composition en même temps que les spectateurs. »

– Et le groupe, qu’en pensez-vous ?
« C’est un très bon groupe. Ça se voit déjà dans le vestiaire. Il faut avoir joué au foot comme moi jusqu’à 47 ans pour voir ça. Les sourires, la concentration... Sur le terrain, je ne vois aucun tricheur. Bien sûr on doit progresser, mais personne ne triche. On est reparti de zéro mais quelque chose s’est déjà créé. J’ai réuni tout le secteur sportif avec les familles il y a quelques jours et je n’ai vu que des sourires, de la simplicité. Ça me plaît beaucoup ça. »

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

TDF


Admin
En proie à des difficultés financières après son sauvetage cet été consécutif à la descente en L2, le VAFC, dont le budget est tombé de 32 M€ à 12,5 M€, a engagé depuis quelques semaines une politique d’austérité pour réaliser des économies nécessaires à la survie du club et exigées par la DNCG, qui auditionne le club ces jours-ci.

La réorganisation des services prévoit une réduction du personnel, principalement dans le domaine administratif qui compte une trentaine de salariés. Entre six et neuf départs (licenciements ou autres) ont, semble-t-il, été évoqués. Face à ces annonces de la direction, les représentants du personnel ont formulé des contre-propositions.

Le comité d’entreprise devrait de nouveau se réunir la semaine prochaine pour prendre acte de la réorganisation.

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

PantellicA


NOUVEAU
On est mal quand même... Les finances sont toujours au plus bas j'ai l'impression Sad

Voir le profil de l'utilisateur

TDF


Admin
PantellicA a écrit:On est mal quand même... Les finances sont toujours au plus bas j'ai l'impression Sad

Ouai, il n'a pas le choix, il est obligé de licencier du personnel administratif pour assainir les fiances ..... Je n'aimerais as du tout être à sa place ..... Quel rôle ingrat et quelle sale besogne Exclamation

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 7]

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum