VA SANS TABOUS

Forum de discussions sur le VAFC.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

BERNARD CASONI

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 BERNARD CASONI le Jeu 17 Juil - 13:59

TDF


Admin
Nous savons désormais le nouvel entraîneur du VAFC : Bernard Casoni.

Maintenu en L2 il y a quelques jours par la DNCG après de nombreux rebondissements, Valenciennes a trouvé son nouvel entraîneur. Sauf grosse surprise, c'est Bernard Casoni, sans club depuis son limogeage par Auxerre en mars dernier, qui dirigera le VAFC cette saison. Choisi par le nouveau président Jean-Louis Borloo aux dépens d'autres candidats tels Philippe Brule ou Laurent Guyot, Casoni aura pour première mission de participer au recrutement de «six à huit joueurs», selon le souhait de Luc Dayan, avant la reprise du championnat le 1er août.



http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Casoni-nouvel-entraineur/483161



Dernière édition par TDF le Mer 25 Fév - 13:38, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

2 Re: BERNARD CASONI le Jeu 17 Juil - 14:07

TDF


Admin
Comme d'habitude, contre toute attente, un entraîneur dont aucun supporter ne veut débarque.
Un ex marseillais de 1993 Exclamation Shocked Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad
Mais, bon, essayons de tirer un trait sur ce passé et bienvenue à lui.
Nous pourrons juger sur pièces après quelques matchs.

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

3 Re: BERNARD CASONI le Jeu 17 Juil - 14:24

TDF


Admin
Une longue interview video (47 mn) pour la WebTV auxeroise, il y a un an pour présenter le personnage :
http://www.auxerretv.com/content/index.php?post/2013/05/08/Bernard-Casoni-et-ses-valeurs

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

4 Re: BERNARD CASONI le Ven 18 Juil - 16:10

TDF


Admin

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

5 Re: BERNARD CASONI le Sam 19 Juil - 19:32

TDF


Admin
De la VDN :
Arrivé vendredi après-midi à Valenciennes, le nouvel entraîneur Bernard Casoni a dirigé ce samedi matin sa première séance au Mont-Houy devant une cinquantaine de supporters. Quinze joueurs étaient présents. Le nouveau préparateur physique Rodolphe Duvernet a également pu tester l'état de forme d'un groupe longtemps incertain sur son avenir en L2. Cette première et intense "prise de contact" a duré exactement une heure et quarante-cinq minutes. Après le retour aux vestiaires, le nouveau technicien valenciennois a reçu individuellement chaque joueur. "Avec toutes les incertitudes de l'inter-saison, nous avons un déficit d'un mois dans la préparation physique", nous a-t-il confié en début d'après-midi. "On part de très loin. Il faudra faire vite dans le recrutement. Mais on ne pourra pas gommer notre retard d'un coup de baguette magique. Il se peut que nous ayons zéro point à la fin du mois d'août. Il faut être conscient d'où revient Valenciennes. Mais on va se battre."

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

6 Re: BERNARD CASONI le Lun 21 Juil - 13:49

TDF


Admin
Arrivé de Corse où il vivait depuis son départ d’Auxerre, le nouvel entraîneur du VAFC a dirigé samedi sa première séance d’entraînement. Musclée. Il a proposé une longue séance de presque deux heures à la quinzaine de joueurs sous contrat. Avant d’entendre son président Jean-Louis Borloo, qui s’exprimera ce lundi sur les grandes lignes de la saison, on a dressé pour lui la liste du gros œuvre qui attend son technicien.
Un recrutement à la hussarde mais… ciblé. La semaine dernière, les dirigeants avaient déjà laissé tomber une estimation : « Entre six et huit joueurs. » Casoni a déjà avancé sur le sujet lors des premiers contacts avec son président. Il a aussi validé quelques propositions avancées par la cellule du club spécialisée sur le recrutement. Les premières annonces peuvent intervenir dès cette semaine.
Petit rappel : à Évian, Casoni avait obtenu le prêt du défenseur danois de Liverpool, Christian Poulse. 300 000 euros par mois. Une large partie à la charge du club anglais. Aujourd’hui encore, ça reste un miracle.

« On a un mois de retard dans notre préparation »

Une préparation contre la montre. Plus que le recrutement, c’est le point qui tracasse le coach valenciennois : « Les joueurs ont traîné ces problèmes d’incertitudes sur leur avenir. C’est compréhensible. On a un mois de retard dans notre préparation. » Ça donne une idée du début de saison : les Valenciennois s’attacheront donc à s’accrocher pendant une bonne partie de l’été. Casoni prévient : « On peut finir le mois d’août avec zéro point. » Comment être compétitif en déficit foncier, en l’absence de repères tactiques et en panne de confiance après une saison traumatisante ? Il faudra de la patience. Une idée admise par la cinquantaine de curieux qui s’étaient déplacés samedi. Dans ces conditions, on peut supposer que la défense sera le dossier prioritaire du jeu.


Se débarrasser du « passé marseillais ». Quelques applaudissements l’ont accompagné pour la première séance. Mais l’ancien international n’est pas en terrain conquis. Samedi, les références à l’OM ont alimenté les conversations des supporteurs. « Ça fait quand même bizarre de savoir qu’il jouait là-bas en 1993 », a-t-on entendu. Casoni n’a pourtant pas disputé le VA – OM, ni la finale de la Ligue des champions à Munich (1-0 contre le Milan AC). « C’est le passé », ont-ils aussi embrayé. « Mais attention, ce passé peut lui revenir dans la figure si ça tourne mal », lâchait Jean-Yves (60 ans), originaire de Rœulx. Dans une belle unanimité, les Valenciennois soulignent quand même le courage de leur nouvel entraîneur. C’est sans doute ce qu’il faudra garder à l’esprit pendant les premières semaines.
Pétanque, escargots, tripes et principes d’éducation


Ainsi, le nouvel entraîneur valenciennois se définit comme un épicurien qui apprécie les tripes, les escargots à la provençale et le bon vin. C’est aussi un remarquable chasseur et un fin joueur de pétanque.
À Lançon-de-Provence (Bouches-du-Rhône), on a baptisé à son nom le petit stade avec son terrain en stabilisé. C’est dire s’il cultive le sens du terroir et de la simplicité, même dans les honneurs.
Dans une interview très intéressante qu’il a accordée à Auxerretv (à voir sur le web) lorsqu’il était encore aux commandes du club bourguignon, Bernard Casoni s’était alors dévoilé dans une belle authenticité sur sa personnalité et ce qui avait forgé ses convictions au fil du temps et des rencontres.

« Quand tu arrives, tu dis bonjour, c’est normal »

Pêle-mêle, on apprend donc plein d’anecdotes sur le défenseur latéral qui a porté le maillot de l’équipe de France à trente reprises. Ça commence par l’histoire d’un grand-père d’origine italienne émigré en France pour fuir le fascisme. « Il en avait marre qu’on le force à porter des chemises noires, donc il s’est barré », s’amuse alors Casoni.
Dans ce reportage, on entend surtout des histoires d’hommes : l’aventure avec la sélection arménienne en compagnie de son ancien équipier, Bernard Pardo, « dans des conditions pas toujours évidentes », l’amertume envers le Béthunois Jérôme Leroy au temps de la période évianaise, la fêlure avec Rolland Courbis qui a pourtant inspiré ses principes de jeu et sa vision du foot. Ils ne se sont plus parlé pendant six ans. « On a renoué le contact, mais ce n’est plus comme avant », dit encore Casoni.

Samedi midi au Mont-Houy, la majorité des supporters présents pour assister à sa première prise de contact avec le groupe valenciennois en référait aux qualités de « meneur d’hommes » qu’on veut bien prêter à l’ancien latéral droit de l’OM.
En début d’après-midi, dans la moiteur de la salle de presse après une dure séance d’un peu moins de deux heures, il s’attachait encore à rappeler des principes qui guident sa relation avec ses joueurs : « Les qualités de footballeurs ne suffisent pas, a-t-il martelé. J’attends aussi des choses dans les comportements et les attitudes. Je l’ai déjà fait savoir à quelques-uns. Quand tu arrives, tu dis bonjour à tout le monde. On est des gens normaux. Ce n’est que de l’éducation. »


vdn

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

7 Re: BERNARD CASONI le Mer 23 Juil - 20:48

TDF


Admin
Interview de Bernanrd Casoni sur le site officiel :

Vous avez été nombreux à poser des questions au nouvel entraîneur du VAFC Bernard Casoni sur les réseaux sociaux du club ! Il a répondu à 10 d'entre elles...

Le joueur Bernard Casoni était un gagneur qui ne lâchait rien, allez-vous inculquer cette même rage et cette envie de ne rien lâcher aux joueurs ? (Grégory Poivre – Facebook)
Chacun a son caractère mais, l’objectif, c’est de leur donner l’envie. Souvent, une équipe est à l’image de son entraîneur. Maintenant, il faut qu’ils arrivent à comprendre ce qu’on leur demande, qu’ils sachent ce qu’ils ont à faire en entrant sur le terrain. Quand on entre sur le terrain, c’est pour gagner, même si la défaite fait aussi partie de notre sport. Il faut se donner tous les moyens pour réussir à gagner.

Bonjour et bienvenue à VA ! Comment définiriez-vous Valenciennes en quelques mots ? Avez-vous assisté ou vu à la TV un match au stade du Hainaut ? Vos impressions ? (Jimmy Laurent – Facebook)
Valenciennes, c’est un club qui a beaucoup évolué. Je le voyais de loin, ne le connaissais pas de l’intérieur. Je trouve que c’est un club organisé. Ce qui a été fait en une dizaine d’années, c’est super.
Le stade, je l’ai vu de l’extérieur en allant dans les bureaux hier, ça a l’air superbe. Cela donne envie d’y entrer le plus vite possible !

M. Casoni, quel objectif allez-vous fixer aux joueurs pour les premiers matches sachant qu'ils auront eu une préparation tronquée ? (Maxime Wijffels – Facebook)
Pour l’instant, j’ai des entretiens avec les joueurs. Après, on verra l’objectif. Mais il ne faut pas se leurrer ni se mentir, on part avec du retard. Il faut remettre à niveau le groupe au niveau de la condition physique et, en même temps, faire une équipe. Pour l’instant, il nous manque des joueurs, donc on part avec un handicap. On part du plus bas, on peut avoir 0 point au mois d’août. Je pense que notre championnat commencera début ou mi-septembre, le temps que tout le monde retrouve un bon niveau. Il faudra aussi l’aide du public, donc on dit la vérité aux gens. On ne peut pas promettre monts et merveilles dès maintenant alors que le club était mort il y a 15 jours. Il faudra être tolérant et patient.

Pourquoi n’y a t-il pas de matches de préparation ? (Nicolas Jajkiewicz – Facebook)
Déjà, nous n’avons pas d’équipe pour faire un match. Nous avons 12-14 joueurs, il nous manque des défenseurs centraux… Vu la condition physique du groupe et le peu de joueurs présents, ce serait prendre un risque de jouer des matches amicaux. Je préfère faire une bonne séance d’entraînement pour nous remettre à niveau. Maintenant, il y a des engagements qui ont été pris, donc nous ferons peut-être une mi-temps contre Louvain (samedi à 18h à Louvain), et la deuxième période avec des jeunes du centre de formation. Mais le but n’est pas de mettre les joueurs en difficulté. Ma priorité, c’est de les remettre en confiance après la saison difficile qu’ils ont vécue. Il y a des certitudes physiques et tactiques à avoir, mais ce n’est pas en trois jours que l’on va travailler ça.

Bonjour Bernard. Je suis très heureux que vous nous ayez rejoints, bienvenue. Quel style comptez-vous imprégner à notre équipe ? Allez-vous favoriser le jeu offensif comme dans certains de vos précédents clubs ? (Nicolas Mataczynski – Facebook)
Quand on entre sur un terrain, il faut déjà être organisé, quel que soit le système de jeu. Et bien défendre ensemble, ça ne veut pas dire jouer derrière, on peut défendre haut. C’est une question d’état d’esprit. J’aime bien, quand on a le ballon, aller de l’avant et poser des problèmes à l’adversaire, mais j’aime bien défendre aussi, savoir faire un pressing haut… il faut savoir ce que l’on fait quand on a le ballon et quand on ne l’a pas. Il faut répondre au jeu. Pour ça, il faut inculquer des principes, une façon de penser, pour que tout le monde parle le même langage. Je n’ai pas la prétention d’inventer le football, je veux juste mettre en place des bases qui vont nous servir toute la saison et sur lesquelles on pourra s’appuyer.

En matière de recrutement, quelles vont être vos priorités sur les différentes lignes ? Bonne saison ! (Christelle Revel – Facebook)
Le recrutement dépend des moyens que l’on a, des profils proposés… Il faut trouver une colonne vertébrale, avec de l’expérience, parce que nous avons pas mal de jeunes. Après, on verra ce que l’on peut avoir. On est un peu dans l’urgence, mais il ne faut pas se précipiter non plus, ne pas faire n’importe quoi.

Qu'attendez-vous des supporters en ce début de saison ? (Sébastien Caulier – Facebook)
J’attends beaucoup des supporters. J’attends qu’ils jouent leur rôle, sachant qu’il faudra être patient, tolérant envers nous. Après, je pense que l’équipe se battra avec ses moyens. Au début, ils seront un peu limités, mais je pense que l’on aura une équipe généreuse parce que c’est dans ma façon d’être. Je veux une équipe qui vive. On aura donc besoin des supporters, d’être poussés. Nous n’avons plus et ne sommes plus une équipe de L1. La priorité, pour l’instant, c’est le maintien. Il ne faut pas se tromper d’objectif. Après, on peut devenir ambitieux, il faut voir comment cela va évoluer. Mais on part de loin et j’espère que les supporters seront derrière nous parce que ça peut être un vrai plus. Je sais qu’il y a du public, de la ferveur à Valenciennes.

Bonjour coach, et bienvenue chez nous. Allez-vous et voulez-vous utiliser les jeunes de notre centre de formation ? (@cachalo59 – Twitter)
Partout où je suis passé, les jeunes ont joué. Maintenant, cela se mérite. Si le jeune est meilleur qu’un autre et mérite de jouer, il jouera. Pour moi, ce n’est pas un problème, pas une question d’âge. C’est tout simple. On a besoin d’anciens, de jeunes, de tout dans une équipe. Si un jeune joueur est performant, il sera sur le terrain, c’est logique. Après, les jeunes doivent travailler à l’entraînement, persévérer. Et pas pendant 15 jours, un mois : tout le temps ! C’est un état d’esprit, une attitude, un comportement que l’on doit avoir tous les jours. On est tous passés par là, même Zidane. Les qualités de footballeur ne suffisent pas. Il faut mettre tous les atouts de son côté pour être le meilleur possible. Être professionnel, c’est aussi respecter le lieu d’entraînement, ses partenaires… Cela se passe chaque jour.

Ne pensez-vous pas qu'avoir fait partie de l'équipe de l'OM en 93 puisse être un handicap pour vous vis-à-vis des supporters ? (Thomas Drz Jr Gong – Facebook)
J’étais sur le banc en 93, je n’ai rien fait de mal. J’ai vécu l’affaire, mais elle ne me concerne pas. A l’époque, j’étais juste un joueur qui essayait de gagner sa place. Et c’était il y a 20 ans, c’est du passé.

On dit que l’on pleure deux fois : une fois quand on arrive dans le Nord et l'autre quand on le quitte. Quel est votre sentiment pour votre arrivée chez les Ch'tis ? (Manu Osbourne- Facebook)
Cela ne fait pas une semaine que je suis là, mais c’est vrai que c’est différent ! L’accueil a été très agréable. Après, je ne suis pas quelqu’un de difficile, je me suis adapté partout où je suis allé. Il n’y a pas de raison que cela ne se passe pas bien ici, bien au contraire.

Pour finir, beaucoup de supporters vous souhaitent la bienvenue, vous disent « bon courage »…
Je sais qu’il y a de la ferveur ici. Je bosse et mon objectif est d’apporter du bonheur aux gens. Et le bonheur, c’est de gagner des matches ! En faisant bien son boulot, on a des chances d’être performant. Les gens vivent à travers le football, leur apporter ce plaisir-là fait partie de notre travail. On a besoin des supporters, je sais quelle importance le football a pour eux.

http://www.va-fc.com/fr/saison/actualite/article/12031/B-Casoni-a-repondu-a-vos-questions-!.html

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

8 Re: BERNARD CASONI le Lun 28 Juil - 11:51

TDF


Admin
BFMTV
> Sport
> Football
> Ligue 2


Casoni : « On ne va pas faire rêver les gens »

Bernard Casoni, nouvel entraineur de Valenciennes, était dans l’After Foot ce dimanche sur RMC. L’ancien coach d’Auxerre a évoqué son défi avec le VAFC, condamné à la CFA2 il y a encore quelques semaines. Premier test face au Gazélec vendredi (20h).


La rédaction
Le 27/07/2014 à 22:35

Bernard Casoni, comment se passe votre mission commando à Valenciennes ?



On ne va pas parler de mission commando. Il y a trois semaines, le club était condamné à la CFA2. Il y a eu l’intervention de Jean-Louis Borloo, une reprise en main et j’ai été nommé. Je suis là pour essayer de repartir le mieux possible mais on a pris du retard. Ça ne se fera pas comme ça, ça prendra un peu de temps.


Plusieurs joueurs ont ou vont quitter le club. Cela vous inquiète ?



A part Lindsay Rose que je connais un peu… Mais moi je ne regarde pas ceux qui sont partis mais ceux qui sont restés et les postes à pourvoir. Il me manque encore un milieu de terrain et un attaquant. Voilà la priorité.


Pourquoi ne pas avoir prolongé Rudy Mater, qui voulait rester ?



Le cas Mater est très simple : il y a déjà deux arrières droit sous contrat (Lala et Nery) et on n’a pas les moyens, il y a d’autres priorités avant. C’est sportif et financier. On préfère utiliser l’argent pour un milieu ou un attaquant. En plus, Da Silva s’est fait les croisés récemment. C’est simple, il n’y a pas de cas Mater. Moi j’ai une équipe à reconstruire avec l’enveloppe que l’on a, je ne suis pas là pour faire plaisir.


Où en est le club dans sa préparation ?



On a pris du retard dans la préparation parce qu’il y a deux semaines, l’équipe était reléguée en CFA2. Les joueurs ne se sont pas entrainés pendant une semaine. Et puis il y a eu beaucoup d’incertitude avec ce que cela comporte : certains sont partis, d’autres ne savaient pas ce qu’ils allaient faire… Donc ça n’a pas été une grande préparation. On a du retard, on le sait. Mais avec Jean-Louis Borloo, on s’est donné un mois, un mois et demi supplémentaire : pour nous, le championnat va commencer dans un mois, un mois et demi. Il ne faut pas se leurrer. Notre mois d’août sera notre match de préparation.


Quel objectif vous a été fixé pour la saison ?



Les objectifs sont très clairs : c’est le maintien. On n’a pas le choix, on part de très loin. On ne va pas faire rêver les gens, moi je dis la vérité. On ne va pas leur faire miroiter n’importe quoi. Le club était mort il y a quinze jours, on repart avec un déficit dans la préparation, un déficit dans le recrutement. Maintenant, on verra comment ça se passe en début de saison. Il faut beaucoup d’humilité. Les joueurs ont été marqués par la saison dernière, marqués par l’intersaison donc la priorité, c’est de redonner confiance aux joueurs qui étaient là l’année dernière et d’apporter une plus-value.


Sentez-vous un groupe démobilisé ?



Pas du tout ! Mais une équipe qui descend est traumatisée, c’est normal. Et elle a vécu une intersaison en ne sachant pas si elle allait repartir en Ligue 2 et en étant pratiquement condamnée… Ils ont été perturbés. Mais depuis une semaine, je sens un super état d’esprit avec des gars qui ont envie de bien faire. Ça peut repartir très vite mais je pense que ça prendra du temps.

http://www.bfmtv.com/sport/casoni-on-ne ... 19795.html

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

9 Re: BERNARD CASONI le Mar 19 Aoû - 10:29

TDF


Admin
À l’attaque d’une nouvelle semaine de travail qui donne rendez-vous pour un match face au Havre vendredi (20 h) au stade du Hainaut, Bernard Casoni est revenu ce lundi midi sur les enseignements de la défaite à Tours vendredi. L’entraîneur valenciennois se dit persuadé que le travail va payer et insiste sur l’exigence dont doivent faire preuve ses joueurs au quotidien.


Bernard Casoni attend une implication maximum de tout son groupe. PHOTO DIDIER CRASNAULT VDNPQR
- Bernard, un point en trois matchs sans démériter, n’est-ce pas la frustration qui domine ?

« Nous sommes frustrés car au vu des matchs, nous aurions pu grappiller plus de points. S’il y a de la frustration, c’est qu’il y a du positif. Nous avons montré le positif et le négatif aux joueurs ce matin dans un petit montage vidéo. On perçoit un manque de cohésion et à un moment donné une perte de concentration. Mais bon, il n’y a pas de quoi être touché. Les choses dépendent de nous. Le résultat viendra tout seul, ce sera la conséquence de ce qu’on aura mis en place. Et on ne va pas commencer à dire que le prochain match (face au Havre) est important. Tous les matchs sont importants. »

- Comment être plus compétitif sur la cohésion et la concentration ?

« Ça se travaille tous les jours et c’est le travail en commun qui va nous faire avancer. On ne vient pas à l’entraînement pour prendre l’air. »

- Vous appuyez-vous sur Abriel et Coulibaly pour montrer l’exemple ?

« Complètement. J’ai encore dit aux joueurs ce matin qu’ils avaient la chance d’évoluer aux côtés de deux grands pros, Fabrice (Abriel) et Popo (Coulibaly). S’ils sont réguliers en match et qu’ils font durer leur carrière, c’est qu’il y a des raisons, ce n’est pas un hasard. »


« Etre pro, c’est être régulier »

- C’est un discours qui s’adresse plus particulièrement aux jeunes ?

« Non, à tout le monde. J’ai un groupe qui a envie de bien faire. Mais parfois on constate que les joueurs ont perdu l’exigence de leur métier. Il ne faut rien banaliser, rechercher la performance, la technique. On doit ressortir de chaque entraînement en ayant amélioré quelque chose. »

- Ce n’est pas évident pour tout le monde ?

« C’est plus compliqué. Certains ne se donnent pas les bons objectifs. Ce qu’il faut, c’est avoir la bonne façon de penser. Les joueurs doivent par exemple être disposés à l’échange, c’est important pour la cohésion. On a un déficit à ce niveau-là car il n’y a pas eu de stage, un moment important pour apprendre à se connaître, sur le terrain et dans la vie. Après, l’état d’esprit est bon, mais le haut niveau, c’est se donner les moyens d’y arriver. Ce n’est pas parce qu’on a quinze matchs en pro en deux ans qu’on est un pro. Être pro, c’est montrer de la régularité, ce n’est pas être bon un match ou vingt minutes par-ci par-là. »

- C’est votre mission au quotidien ?

« Oui mais ce n’est pas différent d’ailleurs. Ce groupe est différent, mais comme toujours il faut mettre les joueurs dans un cadre, mettre de l’exigence, montrer ce que ça peut rapporter. Il faut donc rabâcher tous les jours. Vous savez, certains joueurs sont encore en formation... »

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

10 Re: BERNARD CASONI le Mar 30 Sep - 10:53

TDF


Admin
Conférence de presse de Casoni après le match au stade du Hainaut face à Orléans :

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

11 Re: BERNARD CASONI le Jeu 30 Oct - 18:19

TDF


Admin
Casoni a poussé une gueulante :


Voilà peut être le remède.
On attend et on espère .........

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

12 Re: BERNARD CASONI le Jeu 30 Oct - 18:22

TDF


Admin
Casoni:"Dans notre 3-5-2, il y avait des possibilités. Maintenant, on a montré des limites, on passe à autre chose."
Espérons des changements
" Je préfère faire jouer un jeune que faire jouer un gars qui ne respecte pas les principes."

Il a enfin compris que sa tactique n'était pas du tout adaptée à l'équipe.

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

13 Re: BERNARD CASONI le Jeu 30 Oct - 19:45

TDF


Admin
« C’est comme ça, on est sur le fil du rasoir, on le sait. On a un effectif serré », a commenté l’entraîneur à l’issue de la séance, pour laquelle il avait convié plusieurs jeunes du centre de formation, dont les défenseurs Lukas Klemenz et Moussa Niakhaté, mais aussi le jeune attaquant belge Isaac MBenza.
VDN

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

14 Re: BERNARD CASONI le Lun 9 Fév - 9:56

TDF


Admin
Pour rappel : Bernard Casoni s'est fait virer d'Auxxerre car incompétent.
http://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/sports-bourgogne/2014/03/17/bernard-casoni-aja-une-equipe-de-cfa-face-a-laval-son-avenir-tres-incertain.html

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

15 Re: BERNARD CASONI le Ven 20 Fév - 22:27

TDF


Admin
Il aurait lancé une procédure devant le conseil des prud'hommes contre son ancien club, Auxerre.

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

16 Re: BERNARD CASONI Aujourd'hui à 23:03

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum