VA SANS TABOUS

Forum de discussions sur le VAFC.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

QUEL AVENIR POUR LE VAFC ?

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Quel est selon vous l'avenir de notre club ?

100% 100% [ 1 ]
0% 0% [ 0 ]
0% 0% [ 0 ]
0% 0% [ 0 ]
0% 0% [ 0 ]
0% 0% [ 0 ]
0% 0% [ 0 ]
Total des votes : 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 4 sur 9]

46 Re: QUEL AVENIR POUR LE VAFC ? le Ven 20 Juin - 20:34

TDF


Admin
L'opération " Sauvetage "

Et si au final, il y avait un problème " Jean-Raymond Legrand " ?

Au final, y aurait-il un " problème Jean-Raymond Legrand " ? Celui qui s'est toujours présenté comme le " président supporter " de son propre club, est-il toujours en odeur de sainteté auprès des acteurs institutionnels ?
Et finalement ses relations, qui ont parfois été tendues avec certaines collectivités, ne seraient-elles pas un frein à la survie du VAFC ?
Le Vendredi 13 Juin dernier, au moment ou l'on apprenait que l'ensemble des salariés du VAFC n'étaient plus payés depuis le mois de Mai, Jean-Raymond Legrand se fendait d'un communiqué publié sur le site officiel du club. A travers ces quelques lignes, le numéro 1 du club valenciennois se disait " tout à fait prêt à céder (sa) place de président du VAFC si un projet mené par des personnes compétentes est proposé aux administrateurs pour sauver ce club en grande difficulté. " Et de poursuivre : " je ne mettrai jamais un frein à l'évolution du VAFC, bien au contraire. Depuis plusieurs années, j'ai tout fait pour assurer financièrement la pérennité du club. "

On ne pourra jamais lui enlever les 13 millions d'euros investi de sa poche dans le club, ni l'amour " viscéral " qu'il ressent pour le VAFC.

Si l'on ne pourra jamais lui enlever le fait qu'il a injecté 13 millions d'euros de sa poche au sein du VAFC, et si personne ne pourra mettre en doute cet amour " viscéral " qu'il ressent pour un club qu'il préside depuis trois saisons, certains - en coulisses - lui pretent aussi l'intention de vouloir s'accrocher coute que coute à son fauteuil de dirigeant. Ce qui freinerait considérablement les projets de reprise du VAFC ...
Ainsi Jean-Raymond Legrand, qui travaille sur tous les fronts pour trouver des solutions, aurait privilégié deux plans pour l'avenir du VAFC (il en a évoqué un troisième ce jeudi en conférence de presse sans s'étendre davantage sur le sujet).
L'un mené conjointement avec Thierry Gomez, ancien président du club de troyes de 2004 à 2009, et PDG d'une société de communication et de marketing (Stimulation Marketing Communication). Et un autre, concocté avec un partenaire privé local. A savoir Eddy Zdziech, patron de la société métallurgique Hebert et Colmant basé à Bruay -sur- l'Escaut. Deux projets bien différents puisque l'un d'entre eux - le plan B - lui permettrait de conserver la présidence du club, " mais ce serait comme refaire du Legrand ", nous dit-on. Ce qui ne serait pas le cas avec le projet proposé par Thierry Gomez qui serait pret à investir la somme de 4 millions d'euros et donc apte à revendiquer la place de président. Ce même projet d'ailleurs soutenu par les collectivités, et notamment par Valenciennes Métropole, car " il est perçu comme étant le projet le plus sérieux pour la pérennité du club " ... Sauf que le projet " Gomez ", celui en qui tout le monde croyait encore en ce début de semaine a fini par " capoter ". Meme si, à ce jour, rien n'apparait comme étant définitif et irrévocable

Mais pourquoi ce retournement de situation ? Jean-Raymond Legrand s'en est expliqué. Et apparemment, le montage financier aurait été rendu impossible suite au retrait de l'engagement de la Finorpa, organisme de fonds de garantie du Conseil régional Nord-pas de Calais qui aurait promis un soutien d'un millions d'euros en Mai dernier. Or cet engagement apparaissait comme une condition sine que non à ceux des acteurs privés prets à s'investir dans la survie du club. Dès lors, tout était bloqué.

" De toute façon, la signature et la vente, ce sera moi "

Jean-Raymond Legrand a t-il privilégié, auprès de la Région, le plan qui lui permettait de rester à la tete du club ? Tout est possible ... D'autant plus que ce Mercredi 17 Juin, lors d'une des deux réunions qu'il a tenues avec les salariés et le responsable syndicaux du club, le président du VAFC aurait glissé que Thierry Gomez était peut-être un peu trop " gourmand ". Si c'est le cas, le président du VAFC n'aurait pas adopté la bonne tactique puisque le projet " Gomez ", soutenu par Valenciennes Métropole, est aussi celui qui aurait les faveurs du Conseil régional. Une entité qui ne serait pas contre un renouvellement à la tête du VAFC et donc favorable à un départ de Jean-Raymond Legrand dont la gestion du club est " critiquée " de toutes parts. De son coté, Jean-Raymond Legrand dément. Tout comme il dit ne pas savoir si oui ou non Francis Decourrière est derrière le plan " Gomez ". De toute façon, la signature pour la vente, ce sera moi. Je choisirai le meilleur projet de reprise. Et peut être un troisième. Mais le vrai sujet, aujourd'hui, c'est que VA peut repartir en L2 (...) Et pour le moment, je ne sais même pas si je reste ", a t-il déclaré ce jeudi 19 Juin.

Au sein même du club, on en est meme à se demander s'il ne s'agit pas " d'un problèmes d'hommes ". On sait que les relations entre Jean-Raymond Legrand et Daniel Percheron, président du Conseil régional qui n'a jamais caché son amour pour le Rc Lens, ne sont pas au beau fixe depuis les prémices du dossier relatif à la venue du club artésien au Stade du Hainaut la saison prochain. Le " On n'est pas la poubelle de la région ", prononcé par le président du VAFC au mois de Janvier dernier a sans doute joué en la défaveur de ce dernier. Sans compter la fronde des supporters valenciennois - parfois véhémente sur le sujet ... Des supporters que certains ont dit , et disent " encouragés " dans leurs démarches par le numéro 1 du VAFC. La réaction de Jean-Raymond Legrand ? " Mes relations sont très bonnes avec la Région (...) Si je pose problème, il faudra me dire pourquoi. "

Source : L'observateur du Valenciennois du 20/06/2014, article M-A.B avec J.M.

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

47 Re: QUEL AVENIR POUR LE VAFC ? le Ven 20 Juin - 20:36

TDF


Admin
Jean-Raymond Legrand fait-il preuve d' "entêtement " ?

Si les collectivités semblent agir pour l'avenir du club valenciennois comme peuvent en témoigner le rachat par Valenciennes Métropole du centre de formation du Mont-Houy et la nouvelle réunion prévue ce Vendredi par la Finorpa qui procédera au vote ou non d'un million d'euros destiné à sauver le VAFC. Jean-Raymond Legrand apparait aussi comme un homme isolé. C'est d'ailleurs ce qu'a fait entendre à demi-mot Laurent Degallaix, le maire de Valenciennes, mercredi dernier.
Et ce, meme si les relations avec Valenciennes Métropole et le clan Decourrière semblent s'améliorer devant l'urgence de la situatio. " Lors de la réunionqu'il a tenue avec la salariés ce mardi le président n'a pas manqué de soulignerl'action de l'agglo et aussi celle de Francis Decourrière pour aider le club ".
Cependant , à Valenciennes Métropole, on regrette une chose : " Que Jean-Raymond Legrand s'y soit pris un peu trop tard ".
Toujours est-il que du coté des syndicats du club, on espère que " Jean-Raymond Legrand ne joue pas trop avec le feu, ni avec les sentiments de l'ensemble des employés qui, actuellement, sont dans le flou le plus total. Tout comme les joueurs. "
Dans la sphère politique valenciennoise, on espère aussi se tromper " lorsqu'on évoque le possible entêtement qu'aurait Jean-Raymond Legrand à vouloir rester à la tete du club. Ici, le VAFC, c'est bien plus qu'un club de foot !".
C'est aussi un stade flambant neuf, des supporters, une ville et le rayonnement sportif et médiatique d'une ville et de tout un arrondissement.

Source : L'observateur du Valenciennois du 20/06/2014, article M-A.B avec J.M.

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

48 Re: QUEL AVENIR POUR LE VAFC ? le Sam 21 Juin - 13:20

TDF


Admin
Dossier VA FC : Position du Groupe FINORPA

Le groupe FINORPA, groupe de capital investissement qui accompagne le développement des entreprises régionales, a été saisi le 10 juin par l’intermédiaire d’un courrier des avocats du VAFC d’une demande de financement à hauteur de 1 million d’euros, l’invitant vivement à leur fournir une réponse avant le 18 juin, date de prise de décision sur le devenir du club par la DNCG.

FINORPA a demandé aux responsables du club un dossier financier chiffré et argumenté : des éléments incomplets lui sont parvenus.

Entre temps, FINORPA a été informé de l’existence de deux propositions d’interventions concurrentes émanant l’une d’un groupe d’industriels du valenciennois et l’autre d’un investisseur déjà intervenu dans le monde du football professionnel ; des réunions ont eu lieu avec Président du VAFC qui devaient permettre d’arbitrer entre les projets en lice pour la reprise du club ….manifestement, à la date d’aujourd’hui, elles n’ont toujours pas abouti.

Le comité d’engagement de FINORPA SCR réuni le 20 juin n’a donc pas pu statuer favorablement sur ce projet, en l’absence de chef de file identifié et de dossier complet, solide et financièrement recevable ; cette décision a fait consensus entre tous les partenaires du groupe FINORPA.

Face à ces deux projets concurrents, un regroupement des parties prenantes permettrait de réunir les énergies et les moyens pour construire un projet crédible susceptible d’être présenté avec succès devant la DNCG. Une telle solution apparaitrait plus appropriée pour permettre au club de Valenciennes de faire face à son avenir.

http://www.va-infos.fr/index.php/sections/article/6386

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

49 Re: QUEL AVENIR POUR LE VAFC ? le Sam 21 Juin - 20:14

TDF


Admin
Football : tout le monde se range derrière Thierry Gomez pour sauver le VAFC

L’avenir du VAFC pourrait bientôt s’éclaircir. Le projet porté par Thierry Gomez semble maintenant recueillir les suffrages et Jean-Raymond Legrand pourrait passer la main.

Depuis le refus de Finorpa d’accorder une aide d’1 million d’euros à VA avant son passage devant le tribunal de commerce mercredi, Jean-Raymond Legrand a travaillé pour qu’un seul projet, solide, se mette en place. Legrand prêt à céder ses parts Le projet valenciennois porté par MM. Zdziech, Sandona, GDE et Jean-Raymond Legrand, s’est ainsi effacé au profit de celui porté par Thierry Gomez. L’ancien président de l’ESTAC (Troyes) apporterait 3 millions d’euros auxquels viendraient se joindre GDE, les McDo de Valenciennes et d’autres investisseurs. La hauteur de l’apport complémentaire au projet Gomez se situe à 1,850 M€. Reste à accorder toutes les parties d’ici mercredi matin. Jean-Raymond Legrand a indiqué être prêt à céder tout ou partie de ses parts et sa volonté est « de ne pas être un blocage au sauvetage de VA ».

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

50 Re: QUEL AVENIR POUR LE VAFC ? le Dim 22 Juin - 9:37

TDF


Admin
Le projet jrl se retire au profit du projet Gomez...
Source : vdn

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

51 Re: QUEL AVENIR POUR LE VAFC ? le Dim 22 Juin - 9:43

TDF


Admin
Football: tout le monde se range derrière Thierry Gomez pour sauver le VAFC

Un peu comme une saison de foot, l’avenir de VA a connu des hauts et des bas. Après le refus de Finorpa, vendredi, d’accorder une aide d’1 million d’euros au VAFC, l’aventure du foot professionnel à Valenciennes avait sérieusement du plomb dans l’aile. Mais Jean-Raymond Legrand avait promis de ne pas baisser les bras. Et le conseil donné par Finorpa au bas de son courrier de refus a eu un prolongement semble-t-il positif.

Ce samedi, l’un des deux projets de reprise, celui du Valenciennois Eddy Zdziech (avec MM. Sandon et Legrand et l’entreprise GDE) a décidé de se retirer. Eddy Zdziech, patron de l’entreprise TSR, a ainsi justifié sa décision : « C’est avec énormément de regrets que nous avons décidé de nous retirer du projet de reprise du VAFC (…) Malgré nos efforts, nous n’avons pas pu fédérer autour de nous l’ensemble des appuis nécessaires à la réussite de cette mission (…). Nous souhaitons vivement que Jean-Raymond Legrand puisse trouver une continuité à notre VAFC. »

Jean-Raymond Legrand quitte la présidence

Thierry Gomez, ancien président de l’ESTAC (Troyes), club qu’il avait repris au bord du dépôt de bilan et de la relégation administrative en 2004, est donc l’unique solution pour l’avenir de VA. Celle derrière laquelle tout le monde se range. Le président du VAFC, les avocats et experts comptables engagés dans le processus de sauvetage sont ainsi parvenus à rassembler des actionnaires à hauteur d’1,850 M€ (dont GDE, les Mc Do de Valenciennes) pour replacer Finorpa et appuyer le projet Gomez, évalué à 3M€. Le VAFC, qui enregistre un déficit de 7,5M€, des fonds propres négatifs de 2,5M€ environ et qui doit trouver un fonds de roulement d’environ 7M€, a déjà reçu l’appui de Valenciennes Métropole qui a racheté le centre de formation et d’entraînement pour 6,5M€ et du Crédit Agricole qui a accepté de geler une partie des dettes du club pour 7 M€.

L’ensemble des acteurs a désormais trois jours pour s’accorder sur la mise en place du projet alors que Jean-Raymond Legrand, qui va laisser la présidence du club, souligne sa volonté de ne pas être un blocage à ce processus. Il pourrait laisser à titre gratuit tout ou partie de ses parts dans le club dans lequel il a investi 13,6 M€.

PHILIPPE GUILBAUD

http://m.lavoixdunord.fr/sports/football-tout-le-monde-se-range-derriere-thierry-gomez-ia182b206n2225341

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

52 Re: QUEL AVENIR POUR LE VAFC ? le Lun 23 Juin - 11:38

TDF


Admin
Ligue 2 : semaine cruciale pour le VAFC

VA (101 ans), est en train de passer douloureusement le cap du centenaire. Les difficultés financières sont pourtant l’un des fils conducteurs de son histoire. Au bord du précipice, le club a à chaque fois trouvé les ressources pour se redresser, preuve que si Valenciennes n’est pas un ténor du championnat, il reste un bastion fort du foot pro en France. VA, ce sont 33 saisons de Ligue 1 (15e bilan français) et 19 saisons de Ligue 2 (19e).

- VA peut-il se sauver ?
A deux jours des deux rendez-vous cruciaux de mercredi (tribunal de commerce de Valenciennes le matin, DNCG l’après-midi), le club semble être en ordre de marche pour une résolution de ses problèmes financiers. L’argent qui rentre devrait suffire à convaincre les deux instances de la pérennité du projet. Depuis samedi, il n’y en a plus qu’un seul en lice, celui de Thierry Gomez. Eddy Zdziech, qui avait rassemblé autour de lui M. Sandona, GDE et Jean-Raymond Legrand, a jeté l’éponge. Depuis le refus par Finorpa d’une aide d’1M€, on s’est activé en coulisses. Samedi, ce sont 1,850 M€ qui ont été trouvés, notamment grâce à GDE et McDonalds, et qui vont aider le projet Gomez (3M€). Hier, on semblait plutôt confiant, même si tout n’est pas réglé.

- VA peut-il sombrer ?
Tant que le tribunal n’a pas validé le projet de reprise et levé le possible dépôt de bilan, il n’y aura pas de certitude. On peut imaginer que la DNCG n’opposera pas son refus au redémarrage de VA en Ligue 2 si le tribunal valide l’option Gomez. Depuis huit semaines que Jean-Raymond Legrand s’active pour sauver son club, le VAFC est passé par tous les états. De nombreuses solutions sont tombées à l’eau et les cabinets chargés de trouver des investisseurs ont été confrontés à une mission qu’ils n’imaginaient peut-être pas aussi compliquée. Le coup dur de Finorpa est venu rappeler que tout reste précaire.

- Les moments décisifs ?
L’annonce du rachat sous conditions (*) du centre de formation et d’entraînement par Valenciennes Métropole (6,5 M€) a été un acte fort, suivi derrière par la volonté du Crédit Agricole de geler une partie des dettes du club (7 M€). Dans le même temps, Jean-Louis Borloo, jamais très loin du VAFC, (il l’avait déjà aidé en 1986 et 1996), a activé ses réseaux. Un coup de pouce que l’on peut retrouver dans les délais accordés à VA et l’arrivée de certains actionnaires.

- J-R Legrand va-t-il partir ?
Il l’a dit : il ne veut pas être un blocage. J-R.L est prêt à laisser gratuitement l’intégralité de ses parts. Ça, c’est le discours officiel. On n’imagine pas Thierry Gomez arriver sans prendre les commandes. La présidence de Jean-Raymond Legrand aura donc duré trois ans. La question est de savoir s’il va rester actionnaire du club et surtout quelles seront les modalités de son départ, puisqu’après avoir englouti 13,6M€ dans le club, il peut toujours espérer quelques bonus ou intéressements. S’il indique ne pas se sentir isolé, ses difficultés dans le projet de reprise autant que sa présidence, indiquent qu’il n’avait peut-être pas toute la confiance des milieux politique et des affaires du Valenciennois.

Un capital joueurs
Pour réussir son examen de passage devant le tribunal de commerce de Valenciennes et la DNCG mercredi, le VAFC doit remplir plusieurs conditions : éponger son passif et prouver qu’il peut repartir. Pour éviter le dépôt de bilan, dossier étudié depuis lundi par le tribunal de commerce après la remise des comptes par Jean-Raymond Legrand suite à la cessation de paiement du club, VA doit éponger un passif de 7,5 M€, combler ses fonds propres déficitaires de 2,5 M€ et trouver environ 7 M€ de fonds de roulement. Valenciennes Métropole a fait le premier geste significatif en rachetant le centre d’entraînement et de formation du club pour 6,5 M€, le crédit Agricole gèle une partie des dettes du club pour 7 M€, Thierry Gomez apporte 3 M€, aidé par divers investisseurs (GDE, McDonalds notamment) à hauteur d’1,850 M€. Et rien ne dit qu’un nouveau dossier présenté devant Finorpa n’aurait pas cette fois-ci les faveurs de l’instance régionale.

On ajoutera que VA pourrait vite tirer profit de la vente d’au moins trois de ses joueurs les plus « porteurs » en termes de rentabilité. La somme de 3,5 M€ a été évoquée concernant les possibles et même probables départs de Lindsay Rose (Bordeaux est chaud sur l’affaire), Masuaku (Marseille proposait 700 000 euros, un chiffre qui a fait rigoler un peu Jean-Raymond Legrand lequel vise plus évidemment) et Melikson sur lequel le Legia Varsovie porte un regard soutenu. « On discute, on discute » a dit J.-R. Legrand.

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

53 Re: QUEL AVENIR POUR LE VAFC ? le Lun 23 Juin - 20:06

TDF


Admin
Domenighetti Joël ‏@jdomenighetti 2 min
Gomez abandonne de reprendre le #VAFC #foot
https://twitter.com/jdomenighetti


 Shocked  Shocked  Shocked  Evil or Very Mad  Evil or Very Mad  Evil or Very Mad 
Quoi  Question
Quel retournement de situation  Exclamation

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

54 Re: QUEL AVENIR POUR LE VAFC ? le Lun 23 Juin - 20:12

TDF


Admin
Le principal et dernier candidat pour la reprise du VAFC, Thierry Gomez, s'est désisté ce lundi après-midi du dossier de recapitalisation. «Malheureusement pour le club de Valenciennes, ses salariés, ses supporters et tous ceux qui ont oeuvré pour le sauver depuis quelques jours, je pense notamment à Valenciennes Métropole, je suis au regret de vous annoncer que les conditions pour mener à bien un projet pérenne n'ont pas pu être réunies (rachat du centre de formation pour 6,5 M€ à la condition que le club se maintienne en L2)», indique l'ancien président de l'ESTAC (2004-09) par voie de communiqué.

Une très mauvaise nouvelle pour le club du Hainaut qui a rendez-vous ce mercredi matin au tribunal de commerce de Valenciennes qui décidera ou non de poursuivre l'activité de l'entreprise. Un énième tour de table, avec Jean-Raymond Legrand dans ce dernier, l'actionnaire minoritaire Sandona, l'entreprise GDE et Eddy Zdziech, qui avait pourtant abandonné, pourrait encore voir le jour d'ici mercredi.

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

55 Re: QUEL AVENIR POUR LE VAFC ? le Mar 24 Juin - 20:35

TDF


Admin
Article de la voix du Nord :
http://www.lavoixdunord.fr/sports/ligue-2-semaine-cruciale-pour-le-vafc-ia182b206n2227705

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

56 Re: QUEL AVENIR POUR LE VAFC ? le Mar 24 Juin - 20:46

TDF


Admin
D'après la VDN de ce jour, JL Borloo pourrait demander à FD de venir en aide..
JLB veut réunir tout le monde pour sauver VA...

Le voilà, notre messie  Exclamation 

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

57 Re: QUEL AVENIR POUR LE VAFC ? le Mar 24 Juin - 20:54

TDF


Admin
Foot : coup de théâtre, le repreneur Thierry Gomez se retire, Valenciennes en grand danger
PUBLIÉ LE 24/06/2014
PHILIPPE GUILBAUD
Réactions (11) Le journal du jour à partir de 0,79 €
Il n’y avait plus qu’à finaliser. Mais ce sont sur les détails que le projet de sauvetage du VAFC par Thierry Gomez a trébuché.

Thierry Gomez, l’ancien président de l’ESTAC, s’est désisté. Un nouveau coup dur pour VAFC à deux jours des verdicts du tribunal de commerce et de la DNCG. PHOTOS ARCHIVES


Imprimer- A +
L’ancien président de l’ESTAC (2004-09), qu’il avait sauvé du dépôt de bilan, avait pourtant (presque) tout ce qu’il fallait pour redresser la situation du club hennuyer : un chèque de 6,5 M€ de Valenciennes Métropole, une assurance de voir le Crédit Agricole s’asseoir sur des dettes du club à hauteur de 7M€, des ventes de joueurs qui pouvaient rapporter près de 3M€ et un apport d’investisseurs depuis samedi pour 1,850M€ qui s’ajoutaient à son propre capital (3M€).
A-t-il voulu être trop gourmand et demander un peu plus ? C’est ce qu’il se murmurait, sans pouvoir confirmer, l’intéressé étant injoignable. Jusqu’à ce lundi midi, le travail allait pourtant bon train et il restait à finaliser les modalités entre les différents acteurs, porteur du projet, nouveaux actionnaires et le président Jean-Raymond Legrand. C’était avant le revirement de M. Gomez et un communiqué laconique : « Malheureusement pour le club de Valenciennes, ses salariés, ses supporters et tous ceux qui ont oeuvré pour le sauver depuis quelques jours, je pense notamment à Valenciennes Métropole, je suis au regret de vous annoncer que les conditions pour mener à bien un projet pérenne n'ont pas pu être réunies. »
Jean-Raymond Legrand n’a pas voulu s’étendre sur les raisons de cet achoppement, alors que Thierry Gomez était toujours injoignable. Pour le président du VAFC, l’heure est maintenant à trouver de nouveaux actionnaires. « On n’est pas restés les deux pieds dans le même sabot. Le temps est compté mais tout ce qui nous occupe est de sauver le club. Il reste des solutions, une partie de l’ancien projet (porté par Eddy Zdziech, M. Sandona et GDE) est réactivée avec de nouveaux arrivants. »
Les acteurs du dossier lancent désormais un appel à toutes les bonnes volontés dans le Valenciennois. « Il faut que les gens se mettent ensemble. L’heure est au rassemblement. On a quand même fait une bonne partie de la route », souligne un proche du dossier.
Ce énième coup de théâtre n’arrive évidemment pas au meilleur moment mais laisse encore une petite marge pour solutionner le problème VA, en cessation de paiement. Date limite : mercredi matin devant le tribunal de commerce puis l’après-midi devant la DNCG

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

58 Re: QUEL AVENIR POUR LE VAFC ? le Mar 24 Juin - 21:06

TDF


Admin

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

59 Re: QUEL AVENIR POUR LE VAFC ? le Mar 24 Juin - 21:33

TDF


Admin
Laurent Degallaix sur facebook :

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

60 Re: QUEL AVENIR POUR LE VAFC ? le Mar 24 Juin - 21:37

TDF


Admin
Legrand, le dernier espoir

Au lendemain du retrait officiel de Thierry Gomez et comme annoncé ce mardi dans notre journal, le président de Valenciennes, Jean-Raymond Legrand, a confirmé à l'AFP qu'il allait tenter «un dernier tour de table avec des investisseurs locaux» pour sauver le club nordiste. S'il parvient à monter in extremis son projet financier, accompagné des précédents partenaires, tels l'entreprise GDE notamment ou encore l'entrepreneur local Eddy Zdziech, Legrand pourra le présenter mercredi devant le tribunal de commerce pour espérer la poursuite des activités de la société sportive. Dans la foulée, il devra transmettre «des documents convaincants» à la DNCG pour espérer obtenir son maintien en Ligue 2.
http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Legrand-le-dernier-espoir/476823#xtor=RSS-1

Voir le profil de l'utilisateur http://va-sans-tabous.forumgratuit.org

61 Re: QUEL AVENIR POUR LE VAFC ? Aujourd'hui à 23:01

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 4 sur 9]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum